Chapitre 1: Festin et Souvenirs!

Aller en bas

Chapitre 1: Festin et Souvenirs!

Message  James Potter le Sam 4 Aoû - 18:06

[Mise en page à venir...j'ai l'impression que c'est totalement illisible]

Chapitre 1 : Festin et Souvenirs!

Après deux longs mois sans les maraudeurs, je peux affirmer sans aucun regret que l’été est fini. Enfin! Ici, c’est ennuyant. Il n’y a pas de Lily, pas de Sirius, pas de Remus : même pas un petit Peter! Tout ce que je vais se résume à manger, dormir et faire du Quidditch –seul, c’est beaucoup moins marrant-.
Bien sûr il y a de jolies filles ici, mais elles ne sont rien comparées à ma tendre Lily Evans. Pour ce qui est des mecs, ils ne m’aiment pas beaucoup; probablement parce qu’aucune fille ne me résiste et qu’ils sont jaloux. J’aurais peur de jouer au Quidditch avec eux, je suis certain que je me ferais frapper par un cognard au bout de deux minutes.

J’ai tellement hâte de retourner à Hogwarts que mes valises sont faites depuis presque deux semaines entières. Mon père semble trouver étrange que j’aie tellement envie d’aller à l’école.
«Tu sais James, l’école ne recommence que dans deux semaines.
-Oui, je sais, mais faudrait pas que je ne m’y prenne à la dernière minute!»
Évidemment, j’ai tout de même été à la dernière minute. J’ai même failli oublier notre carte du maraudeur inachevée! Remus m’aurait assassiné sans même être transformé en loup-garou!
«Promets-moi de ne pas faire de bêtises, cette année! » me demande ma mère.
« Bien sûr, promis » je réponds en croisant les doigts derrière mon dos. «Je dois partir maintenant. » dis-je en prenant ma valise.
«Bonne chance, avec Lily!» me lance mon père.
Bien que je ne lui réponde pas, je sens un sourire naître sur ses lèvres. Je l’aime bien mon père. Il est toujours là pour moi, pour me remonter le moral, pour me faire rire. J’aimerais être un aussi bon père que lui, un jour.

Ceci dit, je traverse le mur de brique de la station 9 3/4. Une fois de l’autre côté, je fais des pieds et des mains pour trouver James et le reste de la clique. Pas la peine de dire qu’avec mes yeux de futur attrapeur, je les retrouve rapidement. Il y a Peter, encore un peu plus gras que lorsqu’on s’est quitté, qui regarde intensément la carte des sorciers et sorcières célèbres de Remus.
«C’est vraiment Godric Gryffinfor?
-Bah oui, qui veux-tu que ce soit d’autre?» je demande en lui faisant une accolade.
«James! Je ne t’avais pas vu! » S’exclame Lupin. Puis il baissa le ton : «Tu as la carte?»
Comme unique réponse, je lui fais un clin d’œil. Toujours aussi méfiant, ce Remus! En jetant un rapide regard sur sa personne, je m’aperçois qu’il est plutôt chétif. Il a beaucoup maigrit pendant l’été, j’imagine que ça n’a pu dû être facile de se transformer en loup sans avoir Madame Pomfrey devant son chevet à son réveil. Il est couvert de bleus et de cicatrices qu’il tente de dissimuler sous sa robe de sorcier, mais je ne suis pas dupe. Je le connais trop bien.
C’est seulement par la suite que je m’attarde au dernier des maraudeurs. Sirius est toujours aussi mignon, bien bronzé, les yeux d’un gris-noir manifique. Il a élargit des épaules durant les vacanes et ça lui va à ravir. Si je n’étais pas aussi sûr de mon charme, j’en aurais presque peur pour mes chances avec Evans.

Sans perdre un instant, nous allons nous trouver un compartiment abord du Hogwarts Express. Une fois bien installé, je raconte mon passionnant été au reste de la bande en racontant tous les détails de mes nombreuses attrapés du Vif d’Or. J’évite par contre de parler de mes conquêtes, ils pourraient croire que je ne tiens pas à Lily, naïfs comme ils sont.
«Tu es donc prêt pour les essais de Quidditch?» me demande Sirius. «Ça nous fera des vacances» continue t’il avant de me laisser répondre.
«Je suis totalement prêt, Padfoot. Je ne te laisserai pas tranquille pour autant, Casa Nova…des plans pour que tu me voles Lily!» je réponds, faussement outré.
Le reste du voyage se déroule de façon plutôt banale. Je ne vois pas Lily, ni Snivellus, malheureusement. À la sortie du train, par contre, j’aperçois ma tendre moitié avec toute une bande de filles. Sans ces filles et leurs gloussements, j’aurais probablement déjà eu le courage de parler à Lily de mes sentiments.
Je fais mine de ne pas la voir, histoire de ne pas avoir l’air accro, et je passe à côté d’elles avec Sirius. Ce que j’aime avec lui, c’est que je n’ai jamais besoin de lui expliquer mon point de vue. Il a tout de suite compris que je ne tenais pas à leur parler et, tout comme moi, les a superbement ignorées. Nous perdons momentanément Remus et Peter de vue, mais les retrouvons aussitôt assis à la table des Gryffindors. Cela fait un an déjà que nous appartenons aux Gryffindors…


À peine sorti du Hogwarts Express, certains professeurs sont déjà dans nos pattes. Ouch. Pas de bombe puante pour célebrer mon entrée à Hogwarts, finalement. Tout un cortège est là pour nous escorter à l'intérieur. Voilà qui est parfait pour ce sang-pur de Black.
Je monte dans l'une des carrioles sans trop de conviction, un peu blasé de ce long voyage en train. Black s'engage à mes côtés (enfin, deux sièges plus loin) et nous ne nous adressons pas un mot de tout le trajet. En fait, je préfère penser à ce que je ferais si je n'étais pas à Gryffindor. Après tout, Slytherin est une maison de Mangemorts, Ravenclaw une maison de surdoués et Hufflepuff...mieux vaut ne pas en parler.
Je suis sorti de mes rêveries par les murmures toujours grandissant des élèves de première année qui s'époustouflent devant le château. Las, je lève les yeux pour apercevoir ce qui, pour l’année suivante, serait ce que je considère comme ma vraie maison.
Les majestueuses tours du château, les immenses murs impénétrables, tout dans cet endroit me dit qu'il y a des centaines de lieux secrets à explorer.

Une fois à l'intérieur, les anciens vont s'assoir à leur table respective tandis que les nouveaux, comme moi, doivent faire la file en attendant d'être placé dans l'une des quatre maisons. Derrière moi se tient une très jolie fille à qui j'adresse un large sourire. Je commence à discuter avec elle, multipliant les sourires, quand j'entends Dumbledore appeler "Sirius Black!".
Pendant un instant, je fige; comme Sirius, en fait. Il semble étonnamment stressé pendant que le directeur lui appose le chapeau sur la tête. L'objet magique semble hésiter un moment, mais fini par crier: "Gryffindor!". Sirius se relève machinalement, avec classe, et va s'assoir à la table de Gryffindor sous une pluie d'applaudissement, et quelques cris de déception des pauvres Slytherin. C'est moi où il vient de me faire un clin d'œil?
Bon, d'accord je l'ai probablement mal jugé...pourtant, aussi idiot que cela puisse paraître, l'appel va très vite et c'est déjà mon tour d'aller sous le Choixpeau.
«Tu es définitivement un Gryffindor, petit.» me dit le chapeau.
Je pousse un soupir de soulagement, même si je savais que c'était la seule maison qui me convenait réellement. Pourtant, un détail cloche. Le Choixpeau ne l'a pas encore confirmé.
«Par contre, je vois en toi une touche de Slytherin. Si ce n'était de ton courage, ton mépris pour les règlements t'aurait envoyé chez les Serpents.»
Je crois sentir une goutte de sueur perler sur mon front alors que le chapeau magique me désigne comme un Gryffindor. Je me lève et je vais m'assoir à côté de Sirius.
«Hmm, ouais, désolé d'avoir douté de toi. C'est que, tu vois...
-Ça va, pas de problème!»



J’ai de la difficulté à imaginer comment se serait déroulée mon année sans Sirius. C’est tout aussi bien, puisque Dumbledore a terminé son long discoure barbant et je peux enfin manger. Mes parents, en particulier ma mère, sont d’excellents cuisiniers, mais il faut dire que les elfes de maison son imbattables et je m’ennuyais de la nourriture si délicate qu’ils ont l’habitude de nous servir.

«Ces elfes sont doués, il faut l’avouer» affirme Remus en se goinfrant de poulet.
«Et très aimables en plus» laisse tomber Peter. En attendant ces mots, Lupin passe à deux doigts de s’étouffer.
«Qu’est-ce que tu as dit?!»
«Bah, ils sont très aimables, quand on a été les voir l’année dernière, ils nous ont donné des éclairs au chocolat…»
Sirius et moi soupirons de découragement alors que Peter ne se rend pas encore compte de l’immensité de sa gaffe. Remus, complètement catastrophé, tente de nous intimider du regard.
«Vous avez découvert où se trouve les cuisines du château et vous ne me l’avez pas dit?!»
«Ouais, enfin,» réplique Sirius «tu te remettais de ta transformation en loup-garou, alors…»
«Alors quoi?» demande t’il en tentant de garder son calme.
«Alors tu n’es pas vivable quand tu te remets d’une transformation!» je lance à la blague pour détendre l’atmosphère.
Soulagé, Sirius pouffe de rire, rapidement imité par toute la clique. Prongs, t’es vraiment le meilleur!
avatar
James Potter

Nombre de messages : 2671
Date d'inscription : 28/07/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum