Une grande brune seule dans un compartiment...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une grande brune seule dans un compartiment...

Message  Bellatrix Black le Sam 15 Déc - 3:29

    En plein milieu d'une rue, une jeune fille aux cheveux noirs marchait. En compagnie d'une autre personne blonde et de deux adultes. Où était la troisième aux cheveux roux ? Cette jeune fille n'avait pas voulu faire le voyage, même court, avec cette personne rousse, traitre à son sang. Cette jeune fille, c'était moi. Pourquoi je ne voulais pas qu'Androméda m'accompagne ? Tout simplement parce qu'elle me faisait honte. Elle faisait honte à la famile. Cette personne ne devrait actuellement ne plus faire partie de notre famille... Pourtant, mes parents l'avaient gardé sous leur toit, car l'abandonner les accablerait encore plus de honte. Avec un soupçon de lacheté. Mais moi, je ne voulais pas qu'elle fasse le trajet jusqu'à la plateforme 9 3/4 avec nous.

    Je m'étais levée au petit matin, d'ailleurs, toute la famille s'était levée au petit matin. Androméda était restée silencieuse lors du petit déjeuner, heureusement car je ne l'aurais pas supporté en traint de parler à elle-même. Le petit déjeuner préparé par Kreatur avalé, nous sortîmes après Androméda, car celle-ci avait compris que je ne voulais pas d'elle lors du trajet. Elle avait dit qu'elle allait faire le chemin avec des amies qui habitaient près de chez nous. Androméda disparut ainsi de la maison et j'espèrais que je ne la rencontrerais pas à la maison lors des vacances de cette année, étant donné qu'elle les passerait certainement chez l'autre famille Black, celle de Regulus.

    Je trimbalais ma lourde valise avec moi, même si la magie était interdite, parmis ces moldus qui ne savaient rien qui nous observaient bizarement. Ca aurait été mieux avec des balais mais n'ayant pas l'âge, la méchante, jeune et belle Bellatrix, c'est-à-dire moi, avait alongé le voyage. L'année suivante, j'aurais le droit d'utiliser la magie quand je voudrais... Et j'aurais le droit de martyriser mon cher Sirius et ma chère soeur Androméda tant que je voudrais... Et enfin rejoindre le Seigneur des Ténèbres...

    Le temps n'était pas trop mauvais, juste un peu de brouillard, du vent frais emportant les cheveux à leur passage et le soleil absent, ce qui était parfait pour moi... Une rentrée de plus pour Hogwarts. Un nouveau fourmillement d'élèves en témoignait. Trainant tous leurs valises au sol, mines réjouies et déconfites se bousculaient désormais pour occuper les premières places dans le premier wagon du train. Certains n'hésitaient pas à bousculer les camarades pour se trouver au plus près du machiniste. Querelle insignifiante qui suffisait toujours à exaspérer notre nouvelle arrivante...

    La famille Black traversa la barrière, puis les deux soeurs, Bellatrix et Narcissa, montèrent dans le train, qui allait partir dans quelques minutes... Je suivis Narcissa jusqu'à un compartiment libre où leurs amis les rejoindrait bientôt. Plus qu'une année... Je gardais ça dans la tête, bien encré. Plus qu'une année... Et celle-ci serait certainement délicieuse... Prévenue avant l'heure que les choses allaient certainement changer cette fois. Peut-être qu'il fallait qu'elle se sépare de sa soeur, cette fois, pour laisser faire les choses comme il le fallait... Avec certaines personnes avec qui Narcissa s'entendait mieux que bien...

    Je sortis donc du compartiment, Narcissa ne cherchant pas à avoir des explications et me dirigea vers un compartiment libre, ma baguette dans la poche. J'étais déjà vêtue de mon uniforme. Le blason des Slytherin luisait fièrement sur ma poitrine. Et j'attendis sagement le départ du train, ne m'attendant pas vraiment à ce que quelqu'un vienne chercher une place dans ce compartiment où seule moi se trouvait. Lorsque la porte s'ouvrit et que le train démarra soudainement, se trouvant que je faillis tomber en avant. Juste une petite basculade, gardant mon équilibre. On se demandait si le conducteur du train savait vraiment conduire... Mais avant de penser à des choses aussi... Desinteressantes, je me reportai à cette personne qui avait ouvert la porte du compartiment...


Dernière édition par le Dim 23 Déc - 10:38, édité 1 fois

_________________
ALWAYS PURE




avatar
Bellatrix Black

Nombre de messages : 17
Age : 24
Date d'inscription : 08/12/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Sixième année
Âge: 16 ans

Voir le profil de l'utilisateur http://v-san.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une grande brune seule dans un compartiment...

Message  Dale Kaalis le Sam 22 Déc - 7:24

    La journée commençait parfaitement bien. Enfin, après tout, quelle rentrée ne pouvait pas débuté comme cela. J’allais faire mon entrée en cinquième année, la réjouissance avait pris le pas sur mon habituel sentiment lassitude. Aujourd’hui, et rares étaient les fois où cela était comme ça, je voyais la vie en bleu. Ce matin, en me réveillant j’ai pu apprécier le son de mon réveil magique, que je n’avais pas entendu sonner depuis deux mois entier : Les chants d’oiseaux m’avaient tiré du sommeil tout en douceur. Après avoir pris ma douche j’avais avalé mon petit déjeuner composé de quelques toast et d’œufs miroir parfaitement bien cuits. Mon uniforme de Ravenclaw enfilé, je du attendre mes parents une bonne demi-heure avant que l’on puisse tous ensemble se rendre au quai 9 ¾… Le voyage fut agréable, j’aimai bien voyager dans ces choses que les moldu prénommaient transports en commun, et plus souvent métro. Même si, il fallait le dire, la nature était totalement absente de ces machines entièrement composé de métaux et autres composites qui m’étaient totalement inconnus.

    Arrivé à la gare, j’eu le bonheur de devoir à nouveau traverser le mur de pierre, que j’avais dans ma vie traversé quatre fois dans le sens de l’allé, me transportant ainsi à la voie 9 ¾. Apparemment j’étais quelque peu en retard. Mais la faute à qui après tout ? Pas la mienne en tout cas. Il y aurait sans doute très peu de compartiments vides dans le train, le fameux Hogwarts Express, peut-être même aucun. J’allais devoir cohabiter, comme à chaque fois que je voyageais dans ce train de toute façon… J’arborai très fièrement le blason de ma maison, mes parents étaient collés l’un l’autre, j’étais heureux de les voir ainsi. Encore une fois je me sentais bien, parfaitement bien. Je devais maintenant partir. Je pris mes valises avec moi, vérifiant au même moment que j’avais ma baguette, ma chouette et tout ce qui me servirait pour rester à Hogwarts jusqu’aux vacances de Noël. Une fois que je fus prêt, j’embrassai mes parents puis m’engouffrai dans le dernier wagon du Hogwarts Express.

    Je cherchai désormais un compartiment, ceux où il y avait de l’agitation ne m’attiraient pas. Je voulais lire quelque chose durant le voyage. Arrivant tout au bout du wagon, je n’avais plus vraiment d’espoir, et pourtant, il se trouvait que le compartiment qui se trouvait maintenant à ma droite était très silencieux. Peut-être n’y avait-il personne. J’ouvrai lentement la porte, espérant qu’aucune présence humaine ne puisse me déranger durant mon voyage. Malheur, une fille en plus ! Comment faire pour l’aborder gentiment ? Ah, oui, je me souviens, dans ce poème, rester naturel… Oui, rester le plus naturel possible, ne pas se poser de question.

    -Bonjour, euh, je peux m’asseoir ici ? Si ça ne te dérange pas bien sûr…

    Je sentis alors le regard noir de cette jeune fille se poser sur moi. Je ne l’avais jamais vu auparavant, sinon je m’en souviendrai je pense. Ses cheveux tombent sur ses épaules tels de l’eau, ils sont si lisses, et si noirs. Cela renforce encore plus sa beauté. Oui, je l’avoue, je la trouve belle ! Elle semble sortir tout droit d’un poème, d’une de mes peintures. Mais pourquoi ne me répond-elle pas ? Est-ce qu’elle voudrait ne pas me parler ? Dans ce cas aucun problème, on serait deux. Et pourtant elle continue de me fixer. J’ai l’impression d’être dévisagé. J’y suis, c’est sans doute une Slytherin. Sans aucun doute. J’essai alors de sortir des mots de ma bouche, malgré mon manque de tact évident :

    -Euh, excuse moi je ne me suis pas présenté, moi c’est Dale Kaalis, en cinquième année à Serdaigle… Et toi t’es à Slytherin je suppose !

    Ce n’est pas de la timidité que je ressens, non, c’est autre chose. Suis-je troublé par cette jeune fille ? Je n’en sais rien, mais le train démarre, mieux vaut que je m’assieds. Sans attendre son approbation je m’installe aux côtés de cette mystérieuse créature qui ne me laisse pas indifférent. Elle ne me quitte pas des yeux, je me sens encore plus gêné. Puis, la porte du wagon que je venais tout juste de refermer se retrouve ouverte, me viens-t-on en aide ?
avatar
Dale Kaalis
Le Poète Bleu

Nombre de messages : 11
Age : 25
Date d'inscription : 28/10/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une grande brune seule dans un compartiment...

Message  Mikael Davidson le Dim 30 Déc - 10:51

La première chose que je fais en sortant du métro, c'est de jeter un coup d'œil à mon poignet, sur lequel scintille une large montre en argent, cadeau de la part de mon grand frère pour souligner mon départ. Onze heures moins le quart. Plus que 15 minutes avant le départ du Hogwarts Express. Quinze petites minutes pour me rendre jusqu'à King Cross, arriver sur la voie 9 ¾ et m'installer dans le train. Passablement complexe, mais réalisable. Ce sera tout de même la sixième fois que je réussirai un tel exploit, perpétuant la tradition familiale. Mon frère, Raphael, l'aura fait sept fois avant moi. C'est d'ailleurs de sa faute si je suis toujours aussi en retard. Disons qu'il n'aime pas trop que ce soit le temps qui décide de l'heure à laquelle il se lève.

-Je t'avais bien dit qu'on serait à l'heure, non?

Je ne réponds rien, sauf d'un sourire amusé qui s'affiche sur mes lèvres. Oui, bien sûr qu'on est à l'heure; chose qui ne serait pas véridique si je n'avais pas coupé court à la conversation qu'il tenait avec cette jolie Moldue. T'inquiète, grand frère, tu en trouveras probablement d'autres sur le chemin du retour – quand tu ne seras pas pressé par le temps et ton frérot. J'empoigne donc la main du retardataire, qui ne semble même pas se rendre compte du temps qu'il me reste, et le presse de me suivre jusqu'à la voie où nous attend le Hogwarts Express.


Il nous fallu attendre près de cinq minutes avant de pouvoir entrer sur la voie 9 ¾, notamment parce que Raphael ne cessait d'attirer l'attention de certaines filles. Disons aussi que le fait que je sois complètement habillé de blanc n'aidait probablement pas pour la discrétion.

-Tu sais, au final, je ne suis pas trop déçu que tu aies préféré t'habiller en civil pour venir jusqu'ici, déclara mon frère lorsque nous furent arrivés de l'autre côté du mur de brique. Elle semblait trouver ça plutôt zarb que tu te promène avec un hibou, j'aurais pas voulu voir sa tronche si t'aurais été en robe!

Je souris, mais ne prend pas plus de temps pour réagir à ses propos. J'entends déjà le train siffler le dernier appel, alors je m'empresse de lui faire mes au revoir, le serrant brièvement dans mes bras avant de courir jusqu'au wagon le plus proche. Il ne s'en fallut de peu, parce que j'ai à peine le temps de souffler un peu que le train démarre. C'est donc avec un équilibre un peu douteux, dût au mouvement du train, que je pars à la recherche d'un compartiment quelconque. Je ne cherche pas nécessairement à trouver des gens que je connais, simplement un endroit un peu clame, où je pourrai relaxer un peu avant de commencer l'année. C'est pourquoi j'emprunte un des premiers compartiments qui me semblent plus ou moins habité.

Une fois la porte ouverte, c'est là que je constate la paire qui se tient à l'intérieur. J'y reconnais au départ la longue chevelure ébène et le regard caractéristiques de Bellatrix Black, une élève de même année que moi. Je n'ai jamais eu l'occasion de lui parler, mais disons qu'elle n'est pas le genre de fille que bien des gens ignorent son existence. Du moins, ceux du même niveau que nous. L'autre, cependant, m'est beaucoup plus inconnu. En tout les cas, il n'est manifestement pas en sixième; si j'en crois le blason qu'il aborde sur la poitrine, il est de Ravenclaw, tout comme moi. Et je crois que je me souviendrais du visage d'un élève que j'aurais côtoyé durant cinq ans. Non?

-Bonjour, Bellatrix, débutai-je dans ma langue maternelle, avant de continuer en anglais, à l'adresse du jeune homme, lui tendant une main. Salut! Je m'appelle Mikael Davidson, je suis en sixième, à Ravenclaw. Toi aussi, à ce que je peux voir.

Un sourire ne quittant pas mes lèvres, c'est à tout les deux, cette fois-ci, que je m'adressai lorsque je leur demandai la permission de m'incruster:

-Ça vous dérange si je m'installe avec vous?
avatar
Mikael Davidson

Nombre de messages : 78
Age : 26
Date d'inscription : 03/12/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Sixième année
Âge: 17 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une grande brune seule dans un compartiment...

Message  Bellatrix Black le Lun 31 Déc - 2:59

    Je me trouvais devant un garçon brun, qui avait l'air gêné. Oui, je le savais très bien, j'étais assez intimidante, avec mon teint maladif et mes lourdes paupières. Je le regardai, sans parler ni répondre à sa question. Je voulais savoir quel était son sang. Et bien oui, son sang. Un sang-de-bourbe ou un sang-mêlé ne pouvait pas "partager" un compartiment avec une sang-pur comme moi. Il se présenta ensuite, d'un ton pas assuré. Ce que les gens pouvaient être timide de nos jours ! Je soupirai puis répondis à sa seconde phrase, me demandant si j'avais réélement le choix, étant donné que je ne voulais pas paraître muette, je n'avais aucun problème vocal, ni au niveau des muscles de la bouche d'après mes connaissances.

    "Bellatrix Black. Slytherin evidemment. Comment se fait-il que tu ne le connaisses point ? Ton sang n'est peut-être pas ausi pur qu'il ne paraît." Répondit-elle avec un air méprisant.

    Je lui jettai un regard indifferent, et quelques minutes plus tard se trouvait sur le seuil un élève que je connaissait bien. On était en même année, c'était certainement pour cela que son visage me paraissait si familier. C'était celui d'un garçon aux cheveux blonds pâles, qui étaient assez long. Oui, ce visage me disait beaucoup de choses. Le Ravenclaw me salua rapidement puis se présenta, comme le dénommé Dale Kaalis.

    "Bonjour Mikael." Dis-je à mon tour, mais non en français, dont je ne connaissais que quelques mots de base.

    Mikael souriait. Pourquoi souriait-il ? Je n'y voyais aucune raison. Vint le moment où il nous demanda, à moi et à Dale, si il pouvait s'installer. Quel était son sang déjà ? Je l'avais oublié. Pourtant, les choses comme ça ne s'oubliaient pas comme ça. Il y avait tellement de gens qui étaient de sang different que cela s'emmêlait dans ma tête. Pourquoi est-ce que tous n'étaient pas de sang pur, tout simplement, pour qu'il n'y ait pas tous ces problèmes ? Bien que j'étais vraiment à cheval sur la pureté du sang, je me demandais pourquoi est-ce qu'ils n'avaient pas accepté que les sang purs dans l'école.

    "Vois-tu, j'étais en traint de résoudre un petit problème : celui du sang." Expliquai-je à Mikael. "Quel était le tient déjà ?" Interrogeai-je ensuite au même garçon.

    J'étais assez fustrée, moi-même, de mon oubli, car je n'avais jamais oublié quelque chose d'important. Mais je me souvennais de la fausse noblesse de sa famille. D'après ce que j'avais sû, sa famille était en quelques sortes une famille traitre à leur sang. Mais il était pur quand même, ce qui me donnait droit à deux extremes dont je devais faire un choix rapidement. Je gardais finalement l'idée du "traitre à leur sang" et me souvint que j'avais traité Mikael comme un sang-de-bourbe, étant donné que mes parents et personne d'autre de la famille qui avait fréquenté Hogwarts - donc tous - n'avaient jamais entendu parler des Davidson.

    "Non, oublie ce que je viens de dire Mikael." Se reprit Black. "Si je me souviens bien, tu es traitre à ton sang... Ou sang-de-bourbe. En gros, tu as un sang souillé mon pauvre." Plaignai-je en lui adressant un regard plein de pitié moqueur.

    Je ne répondis pas à sa dernière question, étant donné qu'il aurait certainement compris que je n'étais pas très enchantée qu'il s'installe. Mais si il accostait, je n'y opposerais aucune résistance, étant donné que son sang était pur mais souillé, malheureux soit-il. Disons aussi que je n'étais jamais confronté à ce genre de situation, devant choisir entre deux propositions qui étaient toutes les deux justes. On ne me voyait pas souvent ainsi et moi-même, je fus assez étonnée de mon hésitation mais aucun trait sur mon visage ne laissait paraître ce sentiment.

    Ce n'était pas que la présence de ces deux garçons me perturbait mais j'avais comme une soudaine envie d'être avec Rodolphus. Ce n'était pas de l'amour, comme le dirait les gens qui avaient aucune notion de la cruauté mais une affection pour son ami. Pourtant, je me sentais un peu plus calme aujourd'hui, ce n'était qu'étrange pour moi, étant donné que j'aurais déjà attaqué ces deux personnes se trouvant devant moi si j'était dans mon état normal. Je m'en étais rendue compte, même si il était un peu trop tard pour tirer ma baguette de ma poche. Etait-il vraiment trop tard ? Si ces deux personnes ne se manifestaient pas rapidement, je penserais certainement qu'il n'était que trop tôt pour lancer un sort.

_________________
ALWAYS PURE




avatar
Bellatrix Black

Nombre de messages : 17
Age : 24
Date d'inscription : 08/12/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Sixième année
Âge: 16 ans

Voir le profil de l'utilisateur http://v-san.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une grande brune seule dans un compartiment...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum