Solitude et fenêtre crade [pv Souny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Solitude et fenêtre crade [pv Souny]

Message  Ophelia Cherie Mcguire le Jeu 6 Déc - 2:39

Il n'y a qu'une seule raison pour laquelle je me trouve dans ce wagonnet vide. Peut-être plusieurs en fait, mais elles forment toutes un tout au final, alors à quoi bon jouer sur les mots ? Rien du tout. Je pose mon regard sur la fenêtre crasseuse – la seule du train, j'en suis persuadée – et tente de forcer mes yeux à voir au-dehors. Je n'ai pas même une idée de l'endroit où l'on se trouve, de quelle quantité de route il nous reste à parcourir, et je ne peux même pas enfiler ma tenue de sorcière parce qu'elle est restée dans l'autre wagon. Juste de penser à aller la chercher me fait frissonner.

Qu'a-t-il donc ce wagon ? Ce n'est pas qu'un wagon. Une dizaine de serpentards s'y est réunie pour tester des tours de je ne sais trop quelle sorte. Tout ce que je sais, c'est que s'ils s'étaient lassés de leur premier cobaye – un rat – avant que je sorte, je serais moi-même devenue ce cobaye. À voir les hurlements de terreur – ou de douleur – de l'animal, je n'ai pas trop envie de découvrir ce qu'ils faisaient. Pauvre bête. Il aurait fallu le tuer rapidement pour achever ses souffrances.

-Qu'-est-ce que tu racontes Ophelia, je marmonne. Tu n'es pas un héros, et les héros ne perdent pas leur temps à sauver les rats des humains. Non, ils sauveraient plutôt les humains des rats.

Mais il avait tellement l'air en détresse. Je pousse un énième profond soupire depuis le début de ma journée. Il y a toutefois une chose qui réussit à mettre un peu de bonheur dans ce jour. Ma sœur. Ma sœur qui terminait sa dernière année l'an passé. Ma sœur qui n'est pas là cette année. Ma sœur qui aurait proposé dès le départ de se servir de moi comme cobaye parce "qu'elle est tellement gentille et ne pourrait pas dire non". Oui, c'est ce qu'elle aurait dit, j'en suis persuadée. Qu'elle ne soit pas là m'enlève un poids sur le coeur, j'ai de la peine à l'affirmer, mais c'est la vérité.

-Espèce de traître à ta famille, je marmonne à nouveau, pestant contre moi-même.

Moi ? Traîtresse ? Non. C'est cette famille qui me traîne dans la boue et me trahit. C'est la faute de Tameka si je suis moins aimée de ma mère, que je suis ennuyée par mes sœurs. Si elle n'était pas partie de la maison lâchement, ce ne serait pas moi qui aurait à souffrir de ces mauvais traitements, mais elle.

Je n'ai pas le droit de dire ça. Je dois vraiment être épuisée si je commence à médire de ma jumelle. C'est bien la seule personne… je n'ai pas le droit de dire ça non plus. C'est la personne pour qui j'ai le plus d'amour à donner, le plus de respect, dans la famille. Remarquez, je pourrais sans doute étendre sa supériorité jusqu'au reste du monde. Toujours est-il que je l'aime ma sœur, quoi que j'aie pu penser il y a quelques secondes. Elle est telleme…

Je n'ai pas le temps de formuler le reste de ma pensée que la porte du compartiment s'ouvre dans un mouvement brusque. Me forçant à ne pas regarder qui vient d'arriver, je ne fais que prier pour que ce ne soit pas un Slytherin à ma recherche ayant quelque chose à me demander. Tout mais pas un Slytherin.

_________________
avatar
Ophelia Cherie Mcguire

Nombre de messages : 40
Age : 26
Date d'inscription : 04/11/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Sixième année
Âge: 17

Voir le profil de l'utilisateur http://www.solt.darkbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et fenêtre crade [pv Souny]

Message  Souny Akfelnia le Dim 13 Jan - 21:05

-Allez…Souny…Laisse-toi faire…

-Eumh…Plus sûre que j’en ai envie, finalement…

Aille…Pousse-toi de là grosse brute à la bite dure !! T’as beau être ben-ben excité par mon corps de déesse sexy, mais tu ne verras pas plus haut que cette mini-jupe et pas plus profond que cette camisole échancrée. Quand même, une fausse pute a le droit de garder ses appareils génitaux purs et chastes. Je tape la tête du mec qui tente de glisser sa main sous mon sous-vêtement, même que je le frappe avec plus de vigueur lorsque je sens ses doigts effleurer ma culotte.

-ON TOUCHE PAS, ESPÈCE DE GROS PERVERS DÉGÉNÉRÉ ! Non mais ! T’as aucun respect envers la femme, toi !

Damien cligne des paupières et m’observe d’un air interrogateur, incertain de mes paroles. Aille, c’est pas compliqué, l’grand ! Je t’ai traité de «PERVERS DÉGÉNÉRÉ», c’est-à-dire que tu es un gros salaud d’enfant de chienne !! Oh oui ! Osez abuser dune pauvre femelle sans défense comme moi, une pucelle aussi séduisante et bandante que moi ! Aucun culot !! Alors que je le gifle violemment, je bondis sur mes pieds, chancelant et m’accrochant à la banquette de la cabine pour ne pas tomber.

-Aille…Où tu vas, Souny ? dit-il, étonné.

-Ailleurs.

Loin de ta queue gonflée qui jaillit de ton pantalon déboutonné. Beurrkk … C’est velu comme une tête cette chose…Et il voulait que je la mette dans ma bouche ? Hors de question ! Un terrible frisson me parcourt l’échine. Ark … Dire que j’aurais pu me faire baiser dans ce compartiment. Vite, il faut que je fiche le camp. Alors que j’attrape mes affaires, le type…l’obsédé essaie de me persuader de rester avec lui, question d’avoir du bon temps. Je le contourne, le bouscule et émerge dans le couloir.

-T’es rien qu’une salope, Souny ! me crie-t-il, mais je me suis déjà engagée dans le flot des élèves.

Des regards pivotent vers moi. On le sait bien. Souny, la sexy Souny qui a la trouille d’avoir des relations sexuelles. Ouais…Souny, l’agace de l’école. Souny, l’impitoyable femelle qui se paie la tête de tous les mâles. Allez…Une cabine…Dans celle-ci ? Des Slytherin…Mâles…Ils vont me violer…Surtout que j’ai aguiché la plupart d’entre eux. Passons.

J’en déniche une qui ne comporte qu’une fille aux allures réservées et coincées. C’est une bonne affaire, elle ne risque pas de me sauter à la gorge et d’arracher mes vêtements en vue de me … de me…Ne pense pas à ça !! Une rougeur s’installe sur mes joues au moment où je ferme la porte coulissante derrière moi. Elle me regarde, un sourcil arqué. Je me sens minable tout à coup. Elle est élégamment vêtue et moi…j’ai plus de peau nue. C’est vrai ! J’ai l’air d’une pute gothique, maintenant…à côté d’elle. Ses grands yeux lumineux me dévisagent, me scrutent avec un peu trop d’intensité. C’est peut-être son regard habituel…n’empêche, j’aime pas quand un garçon zieuté mes jambes, j’aime pas quand c’est une fille aussi.

-Euhh…, je me racle la gorge. T’es seule ? J’suis partie en courant de mon compartiment et je m’en cherche un …

-Je ne suis avec personne.

Sa voix est douce et mélodieuse tandis que la mienne est puissante et agaçante. D’un mouvement gracieux, elle me désigne la banquette en face d’elle et me sourit, m’incitant à y prendre place. Bon…d’accord…

-Humm…, dis-je une fois assisse. J’veux pas paraître bête ou quoi que ce soit…Mais t’es qui ? J’m’souviens jamais des noms…

J’voudrais pas qu’elle se sente…invisible aux yeux des autres…Humm…Elle est peut-être ben ben populaire dans son clan d’amis…Au fait, elle a des amis… ?

-C’est drôle…Nous sommes dans la même année, dans les mêmes cours…Et tu geins souvent quand les professeurs annoncent que j’ai reçu la meilleure note dans un contrôle.



Eh merde…C’est la petite Slytherin…Sur qui j’ai parti plan de rumeurs sur le fait qu’elle devait sans doute s’envoyer en l’air avec les professeurs pour obtenir d’aussi belles notes…

J’essaie vainement de lui sourire…Sans grand succès.
avatar
Souny Akfelnia

Nombre de messages : 5
Age : 27
Date d'inscription : 20/10/2007

Personnage
Maison:
Études:
Âge:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et fenêtre crade [pv Souny]

Message  Ophelia Cherie Mcguire le Lun 14 Jan - 8:09

Oh croyez-moi, je n'ai pas voulu être vexante quand j'ai dit cela. C'était seulement pour lui rafraichir un peu la mémoire. Je savais qu'elle se souviendrait de moi ainsi. L'air de Souny – car moi je sais qui elle est – se dépeint soudainement, donnant à son visage une expression de culpabilité soudaine. Je lui souris chaleureusement comme elle recule d'un pas en posant la main sur la poignée.

-Je … je vais prendre un autre compartiment, dit-elle.

Je cligne des paupières et secoue doucement la tête. Pourquoi partir. Si elle s'est enfuie de son compartiment, c'est parce qu'elle fuyait quelque chose. Personne ne viendra la chercher ici, enfin … pas jusqu'à ce que quelqu'un en ait l'idée. Je lui indique le siège en avant de moi.

-Pas besoin de t'enfuir de moi. Je ne t'en veux pas pour toutes ces rumeurs qui courent à mon sujet. Ce n'est pas comme si tu étais la première à en sortir un paquet sur mon compte de toute façon, je glisse dans un soupire.

Je vois qu'elle hésite, puis elle opte pour le siège où elle s'étend d'abord avec nonchalance. Puis elle me regarde avant de changer rapidement de position. J'émets un petit rire amusé. Pourquoi se tracasser avec moi ? Ce n'est pas comme si j'allais regarder sous sa jupe ou le sillon de ses seins. Je n'ai pas l'habitude de regarder les gens à ces hauteurs. Un petit silence s'installe et je reporte mon attention sur la saleté de la fenêtre. Si j'avais ma baguette avec moi – sotte, elle est dans ma robe de sorcier dans le compartiment que j'ai quitté – je pourrais y changer quelque chose, mais là … Je regarde ma compagne de voyage. Vêtue ainsi, je doute qu'elle ait un endroit où elle ait pu glisser une baguette… enfin, oui mais … non. Hmn.

-Alors ? je demande pour rompre le silence. Prête pour cette nouvelle année ?

Elle hoche la tête vigoureusement après avoir sursauté au son de ma voix. Je fais si peur ? Je ne savais pas. C'est étrange. Peut-être qu'elle se sent vraiment mal à cause de ces rumeurs peu flatteuses sur mon compte. Remarquez, il y en a pas mal qui courent à son sujet aussi. Mais moi je préfère ne pas penser à sa réputation. Je n'ai pas l'habitude de me fier aux rumeurs. Tellement sont fausses.

-Et toi ?

J'hésite. Sincèrement, est-ce que je suis prête à recommencer tout ça ? Certes, ma sœur ne sera pas là, mais qu'est-ce que la perte d'une persécutrice quand on regarde le nombre qui reste. Je finis par hocher la tête à mon tour, pas trop certaine, mais essayant de le paraître.

-À vrai dire, moi j'aurais plutôt envie d'être chez moi, conclut Souny.

Je soupire. Elle aussi donc...

-Et pourquoi ?

_________________
avatar
Ophelia Cherie Mcguire

Nombre de messages : 40
Age : 26
Date d'inscription : 04/11/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Sixième année
Âge: 17

Voir le profil de l'utilisateur http://www.solt.darkbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et fenêtre crade [pv Souny]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum