Jillian Winter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jillian Winter

Message  Jillian Winter le Ven 19 Oct - 19:01

Nom : Winter
Prénom : Jillian Bella
Surnoms : Jil, Jilly, Lian, Winter. Il arrive parfois à mon père de m’appeler Bella, aussi, mais il est bien le seul à m'appeller ainsi. C'est sans doute car je lui fais beaucoup penser à ma mère.
Âge : 16 ans.

Année : Sixième année.
Maison : Ravenclaw.
Animal : November, un siamois mâle.

Matière Favorite : Hm, il me serait difficile de trouver une réponse. Disons que j’opterais pour Sortilèges et DCFM en premier, étant donné que ce sont les deux matières dans lesquelles j’excelle.
Hobbies : Lorsque j’ai du temps libre il m’arrive d’aller me promener dans la cours du château, ou parfois de tout simplement rester assise au pied d’un arbre, plus particulièrement en hiver. Bien sûr il m’arrive de m’adonner à d’autres choses, car la contemplation des arbres et de la verdure d’Hogwarts ne peut m’occuper à cent pour cent. C’est pourquoi il m’arrive de m’adonner à la sculpture,
Bande/Amis : Je ne suis pas le genre de fille à avoir sa propre bande et ses amis de tous les jours. Je suis souvent seule, mais pas parce que je ne suis pas sociable – au contraire – mais bien parce que je n’ai personne avec qui traîner. Bien sûr, il y a mon cousin, Khyle Theyllor, avec qui je m’entends bien, mais je ne passe pas tout mon temps en sa compagnie, puisqu’il traîne généralement avec Noäh Al’Than et ses amis, et que je ne veux pas m’imposer à eux.

Histoire : Tout débuta un 17 novembre 1958. En ce jour, Bella Eleonora mettait au monde son premier et dernier enfant, qui s’avérait être moi. On pourrait être porté à croire que je suis l’ironie en personne : je suis née en hiver, plus précisement en Novembre, mon nom de famille est Winter et mon chat s’appelle November. Mais qu’importe – revenons-en aux faits. Mes parents, Mr. Et Mrs. Winter, m’affublèrent d’un prénom, comme tout bons parents, et décidèrent que je serais désormais connue sous le nom de Jillian Winter. J’ai effectué maintes recherches sur ce prénom – ses origines, sa signification – mais en vain. Encore aujourd’hui il m’arrive de demander à mon père pourquoi ce prénom m’avait été attribué.

Mes parents avaient beau être des sangs purs, j’ai tout de même grandi dans une maison des plus normales, dans un quartier de Londres plutôt banal, et le tout dans une atmosphère plutôt chaleureuse (pour faire changement du banal). Certes, je ne vivais pas dans une famille très riche, mais l’argent ne fait pas le bonheur, pas vrai? Malgré nos quelques problèmes financiers qu’il nous arrivait d’avoir, nous nous débrouillions plutôt assez bien. Même si je n’étais pas très gâtée, je me disais que j’étais tout de même chanceuse d’avoir un toit, des parents, et d’avoir la chance d’aller à l’école : c’est ainsi que je voyais les choses. Car je n’ai jamais été du genre à me plaindre, au contraire, j’ai toujours essayé d’être positive et de faire avec le peu que j’avais.

Le jour de mes cinq ans, j’ai fais mon entrée à l’école pour la toute première fois, comme une grande fille. À la fin de cette première journée, mes parents furent attristés de voir que je ne m’étais pas fait d’amis, contrairement à mes autres camarades de classe. Au fond, ils s’y attendaient, en quelque sorte, étant donné le fait que j’étais plutôt timide. Ils m’encouragèrent donc à passer par-dessus ma gêne afin d’aller voir mes camarades le lendemain et de finalement me faire de nouveaux copains... Chose qui ne se produit évidemment pas. Il m’arrivait d’aller parler aux autres gamins, mais c’était généralement pour leur demander si je pouvais m’asseoir à côté d’eux ou être dans leur équipe durant les activités.

Mes parents commencèrent à s’inquiéter à mon sujet. En tant que bons parents qu’ils étaient – et ne voyez surtout pas du sarcasme là-dedans, au contraire –, il était tout à fait normal qu’il se pose des questions concernant le fait que leur fille n’ait pas d’amis. Mais ils commencèrent à se faire moins de soucis lorsqu’ils se rendirent compte que je trouvais tout de même moyen d’être heureuse malgré ce manque de compagnie. Certes, j’aurais bien aimé faire connaissance avec mes camarades de classe, mais je n’arrivais à placer trois mots sans balbutier de gêne.

Et c’est trois ans plus tard, lorsque ma mère sortit du cabinet médical, que nous apprîmes la nouvelle, mon père et moi : c’est-à-dire que ma mère était atteinte d’une tumeur cancéreuse. Car ce n’est pas parce que l’on est sorcier que l’on peut échapper à la maladie, n’est-ce pas? Nous avons donc finalement trouvé la raison à son éternelle fatigue, à ses migraines constantes... au plus grand désespoir de toute la famille.

Quelques semaines après que nous ayons apprit la nouvelle, Isabella Eleonora, ma mère, a vue sa propre vie prendre fin le 15 novembre 1966, soit le lendemain de mon anniversaire. Tout est arrivé si vite, jamais nous n’aurions cru que la tumeur ce serait développé aussi rapidement. Disons que la perte de ma mère fut plutôt dure à avaler, ce fut tout un coup pour mon père et moi, ainsi que pour le reste de la famille.

Évidemment, cela nous a prit beaucoup de temps, mais mon père et moi nous sommes remis, en quelque sorte, de la perte de ma mère. Il est bien sûr impossible de s’en remettre complètement, mais on fait de notre mieux pour s’en sortir. Ce fut difficile, au début. J’ai arrêté d’aller à l’école durant des semaines tant la perte de ma mère, de ma seule vraie amie m’a affectée. J’ai manqué tant de cours que j’ai du suivre des cours d’été. Pour mon père aussi, ce ne fut pas facile. Par chance, nous nous sommes toujours bien entendu lui et moi, sans quoi alors situation aurait été plus délicate. Toutefois, mon père n’a jamais été très bon en cuisine et en ménage, et il nous était encore plus difficile de faire de l’argent, maintenant. Alors, depuis que ma mère n’est plus là, je m’occupe le plus possible des repas et de l’entretien de la maison durant ses heures de boulot. Et puis, ça me fait plaisir de pouvoir l’aider, de toute façon.

Suite à la mort de ma mère, les gens se montraient très différents à mon égard, que ce soit les membres ou les amis de la famille, les professeurs, ou même mes camarades de classe. C’est d’ailleurs suite à cet événement que je me suis faite des copines pour la première fois. Je crois surtout qu’elles se tenaient avec moi par pitié, car elles ne semblaient pas beaucoup m’aimer, et je n’avais pas vraiment ma place avec elles. Mais ça faisait plaisir à mon père que j’aie des amies pour m’aider à surmonter cette dure épreuve.

À peine trois ans plus tard, voilà que je découvrais – enfin – que j’avais hérité du don de mes parents, soit celui de la sorcellerie. Mon père commençait d’ailleurs à croire que j’étais une Cracmol, étant donné que mes pouvoirs ne s’étaient pas présentés plus tôt. C’est donc au mois de septembre 1959 que je reçus la fameuse lettre tant convoitée par tous les jeunes sorciers, celle de la prestigieuse école de sorcellerie Hogwarts, cette même école où mon père et ma mère avaient également fait leurs études.

J’ai donc fais mon entrée au château à mes onze ans, en compagnie de tous les autres petits nouveaux qui semblaient tous aussi impressionnés et terrifiés que moi. Au début, je n’étais pas trop à l’aise dans cette école : moi qui était habituée à ma petite maison me perdait fréquemment dans les couloirs. Et mon père me manquait terriblement, je me demandais toujours s’il allait bien et si se passait bien à la maison sans moi. Je lui écrivais donc plusieurs fois par semaine – chose qui n’a pas cessé depuis. Je continue de lui écrire constamment pour être certaine que tout va bien et qu’il se débrouille en mon absence. (À m’entendre parler, on croirait presque que c’est moi l’adulte)

Famille : Tout d’abord, il y a mes parents. Ma mère se nommait Isabella Eleonora. Et si je parle d’elle au passé, c’est parce qu’elle est décédée il y a de cela presque sept ans déjà. Je n’avais même pas neuf ans lorsqu’elle mourut d’une tumeur maligne au cerveau. Avant de mourir, elle était femme au foyer, mais il lui arrivait toutefois d’aller donner un coup de main à sa sœur, Mary-Kate – soit la mère de Khyle – à sa boutique au Chemin de Traverse. J’ignore cependant si elle exerçait un métier avant ma naissance et, si oui, ce qu’il en était.

Mon père, quant à lui, se nomme Zackary Winter. Il travaille dans un magasin d’animaux pour sorciers à Pré-au-Lard. Encore aujourd’hui j’aime bien aller lui refiler de l’aide au boulot. Je m’occupe généralement des animaux tels que les chats et les hiboux, lui laissant le plaisir de s’occuper des rats et des crapauds, ces animaux dont j’ai horreur. C’est d’ailleurs dans sa boutique que je me suis procuré November, mon siamois. Mais, pour en revenir à mon père, c’est un homme très gentil et travaillant, c’est un excellent père. Toutefois, étant donné le peu de talent qu’il a dans la cuisine et les tâches ménagères, je dois toutefois m’occuper des repas et de l’entretien de la maison, depuis la mort de maman. Mais bon, je lui dois bien cela avec tout ce qu’il fait pour moi, et j’aime beaucoup lui rendre service.

Sinon, il y a Khyle, mon cousin, avec qui je m’entends particulièrement bien. Je ne vois pas souvent les autres membres de la famille mais, lui, comme il va également à Hogwarts, je peux le voir fréquemment. Peut-être a-t-il plus de deux ans de plus que moi, mais cela n’empêche pas le fait que nous ayons plusieurs points en commun, lui et moi. Enfin, disons que tous deux ne sommes pas vraiment populaires et ne possédons pas un nombre phénoménal d’amis. Toutefois, lui, il a sa propre bande. Certes, il est vrai que c’est plutôt la bande de Noäh Al’Than, car celui-ci est son seul vrai ami, si je me fis aux dires de mon cher cousin. Il m’arrive donc de passer du temps avec lui, mais j’évite généralement de rester dans à ses côtés lorsque Al’Than, Damis et Ray sont dans les parages. Je ne voudrais pas les déranger, après tout.

Pour ce qui est du reste de ma famille, je ne vois pas l’intérêt de les évoquer, puisque je ne les vois que très rarement, et qu’ils ne sont pas d’une importance capitale dans ma vie – mais cela ne m’empêche pas de bien les apprécier, par contre.

Caractéristiques Physiques : Bon et bien pourquoi ne pas commencer par mon visage? Je dirais que ce dernier est plutôt fin – féminin, quoi – et peut-être légèrement trop blême. Ceux qui ont connu ma mère ne cessent de me répéter que je lui ressemble en touts points : tout comme elle j’ai un nez tout aussi délicat, des yeux légèrement en amande d’un gris plutôt particulier et une bouche aux lèvres toutes aussi fines qu’au reste des traits de mon visage. Vous comprendrez donc pourquoi on qualifie mon visage comme fin : on n’y perçoit aucun trait grossier. (Sans vouloir me vanter, bien évidemment, je ne fais que répéter ce que les gens disent à mon sujet – comme mon père, par exemple.)

Je crois que ce qui est le plus frappant chez moi, c’est ma coiffure. Au naturel, je suis blonde : c’est sans doute la seule chose dont j’ai hérité, chez mon père. En effet, ma mère elle était rousse, comme la majorité des autres membres de sa famille. Bref, pour en revenir au sujet initial, au naturel, mes cheveux sont blonds. Toutefois, ils sont coupés très courts sur les côtés de ma tête – presque rasés, quoi – et le reste, qui est plus long, est teint en un rose plus ou moins discret. (Disons que ce n’est pas le rose le plus vif qui existe) Cette coiffure remonte en fait à mes dix ans. Mes « copines » avaient sans cesse de nouvelles coiffures, car leur famille avait plus de moyens que la mienne, et aimaient beaucoup les choses extravagantes. J’ai donc essayé, malgré mes petits moyens, de me faire faire une nouvelle coiffure qui attirerait plus l’attention afin d’être davantage comme les filles qui me servait d’amies. Et je peux vous dire qu’à l’époque, c’était d’une horreur! J’ai toutefois mieux travaillé cette coupe de cheveux, pour finalement l’adopter et la conserver jusqu’à aujourd’hui, à la plus grande déception de mon père, qui regrette mes beaux cheveux blonds.

Pour ce qui est du reste de mon corps, encore une fois, je ressemble beaucoup à ma mère lorsqu’elle avait mon âge. Je ne suis pas très grande, mais pas très petite non plus : disons que je me situes dans la moyenne. J’ignore combien je mesure exactement, mais le tout doit se rapprocher de quelque chose comme 1m60, peut-être à quelques centimètres près. Je suis plutôt mince et délicate, ce qui est étonnant puisque, malgré le fait que je mange beaucoup de choses bonnes pour la santé telles que les fruits et les légumes, il m’arrive fréquemment de manger des friandises généralement moldues. (Mes préférées étant les bracelets et colliers faits de petits bonbons durs. Mais bon, passons.) Bref, je suis donc plutôt mince et quelque peu élancée, ayant des bras plutôt maigrelets et de fines mains aux doigts touts aussi fins. Toutefois, je n’ai pas une poitrine très généreuse : pour une fois, je ne tiens pas de ma mère. Je suis, au contraire, plutôt plate, et mes seins ne sont pas reconnus comme impressionnants. Il serait par contre faux de dire que cela me complexe, car, en fait, je suis généralement bien dans ma peau, et l’opinion qu’ont les autres sur mon apparence physique ne m’importe pas réellement.

Caractéristiques Psychologiques : Je ne saurais pas vraiment comment me décrire, je crois que je devrai donc me fier à ce que les gens disent sur moi... Tout d’abord, je crois que mon plus grand défaut est que je suis plutôt timide. C’est d’ailleurs pourquoi je n’ai jamais vraiment eu d’amis : je ne sais pas aborder les gens correctement, on dirait. Pourtant, ce n’est pas parce que je manque de volonté! Lorsque j’essaie de me joindre à une conversation, les gens semblent soudain plus mal à l’aise et se dépêchent à trouver un prétexte pour partir ou vont tout simplement parler ailleurs. Peut-être est-ce parce qu’ils me trouvent étrange, qui sait. Pourtant, je me considère comme une personne tout à fait normale...

Sinon, je suis généralement de bonne humeur. Il est rare que l’on me voie triste ou en colère. Je suis une personne plutôt positive, et j’essaie généralement de voir le bon côté des choses. Disons que ma vision des choses est qu’il y a toujours un bon côté à tout. Je n’aime pas me compliquer la vie, j’aime vivre les choses simplement, vivre au jour le jour, sans trop me soucier de l’avenir, mais si je sais que c’est important. Je suis aussi légèrement lunatique, mais rien de bien prononcé. J’aime aussi beaucoup rendre service aux gens, je suis une fille plutôt travaillante, ainsi que très serviable et généreuse. Il faut aider son prochain, n’est-ce pas?

Je n’ai généralement pas tendance à m’obstiner avec les gens. Je ne dirais pas que je me laisse marcher sur les pieds, c’est surtout que je ne veux pas m’attirer des ennuis. Les rares fois où je m’obstine, c’est lorsque je suis certaine à cent pour cent d’avoir raison. Aussi, je suis plutôt facile à intimider et à gêner. (Chose qui est normale, si l’on prend en considération le fait que je suis assez timide de nature) Avec les filles, ça peut encore aller, mais lorsque je suis en compagnie de garçons, il est encore plus facile de m’intimider ou de me faire rougir comme trois. C’est d’ailleurs une aspect de ma personnalité qu’il me faudrait changer un jour...

Signe(s) Particulier(s) : Ma chevelure peut-elle être considérée comme un signe particulier?
Ambitions : En fait, il m’est rare de m’imaginer ce que j’ai l’intention de faire plus tard. J’aimerais beaucoup tenir une boutique, mais j’ignore encore de quoi – de livres, peut-être, ou quelque chose du genre.
Baguette : Bois de rose, 24.7 cm, contenant un crin de licorne venant d’une femelle qui serait, selon les dires d’Ollivander, particulièrement ravissante.


Dernière édition par le Ven 19 Oct - 19:27, édité 2 fois

_________________
avatar
Jillian Winter
[Administratrice]
Snow White

Nombre de messages : 303
Age : 23
Date d'inscription : 19/10/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Sixième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur http://zeroh.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Winter

Message  Edmund O'Dwyer le Ven 19 Oct - 19:24

Waaaaaaawawawa c'est beau, c'est tout doux, tout dodu, tout moelleux :3

J'adore. ^^ Donne envie de te hugger avec une bouche de chat et faire Awwww. :3

Euhm. Bon. Je suis pas trop dans le mood pour être cohérente ce soir.

Maaaaaais.

C'est très bieeen. :)

Écriture délicate, elle est tout à fait à l'image de ton personnage.

Fiche très détaillée, mais il n'y a pas tellement d'information superflues, alors c'est agréable à lire.

Z'enfin. Validée, Miss~ ;)
avatar
Edmund O'Dwyer
[Administratrice]
「インクブス」

Nombre de messages : 1249
Age : 27
Date d'inscription : 17/07/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Cinquième année
Âge: Seize ans

Voir le profil de l'utilisateur http://mkstaar09.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Winter

Message  Invité le Ven 19 Oct - 19:52

Me GOD, me Merlin!

C'est une trop belle grande fiche que l'on a ici @_@

Tout est bien rempli, MERVEILLEUX.

Ton style d'écriture est très fluide, c'est plaisant à lire ! On démarque bien, dans son comportement, sa "gênitude" xD

Le PNJ Khyle va etre contant :D oh oui que oui~ [et moi d'autant plus !]

Hum....*...*

Dah, et comme tout le monde doit te le dire: MERLIN QUE TON AVATAR EST BEAU ><

Bienvenue parmis nous ;)

Noäh

PS: Seulement, pour te validé, il faut avoir lu les règlements et visiblement, ce n'est pas le cas....

:)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Winter

Message  Jillian Winter le Ven 19 Oct - 20:00

Oh mais bien sûr que je les ai lu!

J'oublie toujours cette partie sur tous les forums où je m'inscris. ^^'

Je vais éditer ça sur-le-champ ~

Edit: "La longueur de votre message dépasse la limite acceptée."

Donc, je vais le dire ici:

"J'ai pris conscience du règlement et je m'engage à être active."

_________________
avatar
Jillian Winter
[Administratrice]
Snow White

Nombre de messages : 303
Age : 23
Date d'inscription : 19/10/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Sixième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur http://zeroh.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Winter

Message  Remus Lupin le Ven 19 Oct - 20:04

Woah, très jolie fiche! [et longue!]

Elle est très complète et répond aux normes.

Je crois que pas mal tout a été dit, je ne vois malheureusement rien à ajouté...

Bref, je valide! Passe faire ton choix de cours si ce n'est déjà fait et hop! à la Plateforme 9 et 3/4!

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Winter

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum