Un début d'année comme un autre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un début d'année comme un autre.

Message  Narcissa Black le Mer 10 Oct - 4:55

Y a un problème. J'le sens. C'est là, au fond de me tripes. Et ça me tient depuis trois jours déjà. Une appréhension inexplicable, qui s'accroche tenacement et refuse de s'en aller, de me laisser tranquille. Moi, avoir peur ? Peur d'une quelconque rentrée, Narcissa Black ? Laissez moi rire. Je n'appréhende nullement ma 7ème année à Hogwarts, au contraire. J'm'en suis toujours réjouie. J'aime cette école et mes habitudes là-bas. J'vois pas pourquoi j'aurais peur de retrouver la routine, le train train... Peut-être bien qu'en faite j'ai tellement peur de la perdre après, que je crains de commencer la dernière année. Sans doute que c'est ça, ça ne m'étonnerait pas de moi. En réalité, j'angoisse surtout pour des trucs du genre, c'est tout à fait mon style. Alors que j'observe la barrière devant moi, quelqu'un me double. Il s'enfonce dans la barrière et disparaît aussi soudainement qu'il était apparu. Avec un soupir, je le suis tout en poussant mon charriot.
Heureusement pour moi, je ne me trimballe pas avec une chouette enfermée en cage et les moldus ne me remarque pas. Oh, si il me regarde ! Mais c'est plutôt des jeunes hommes de mon âge qui le font. En tout honêteté, j'ignore pourquoi. Un sourire ironique se dessine sur mes lèvres alors que je traverse la barrière.

La vapeur, le bruit, les rires, les pleures, les cris, l'agitation, la foule. Et un mal de tête se rajoute perfidieusement à mon mal de ventre. Les gens sont fou de nos jours, complétement fou. Il n'y a pas de quoi faire un bruit pareil pour de simple embrassade entre famille. Un coup d'oeil derrière moi me confirme que ma mère me suit. Pour la première fois: je rentre à Hogwarts sans une de mes soeurs. Andromeda à terminé l'année passée, Bellatrix deux ans avant. C'est tant mieux, je suis la seule capable de représenter au mieux la digne famille des Black. Au loin j'aperçois Lucius Malfoy, qui dit aurevoir à sa mère. Et cette dernière se dirige vers la mienne. Après quelques salutations polies, Mère s'approche de moi et me murmure.

- Je compte sur toi, Narcissa. Sois digne de ta maison.

E
n parlant de ma maison, elle parle de Black, et non de Slytherin. Mais en acquiesant, je me prépare à être digne des deux. Un sourire et elle s'en va avec la mère de Lucius. Ce dernier à déjà disparu dans le train. Je m'en fiche, je n'ai pas envie de lui parler. En réalité, j'ai envie d'être seule dans un compartiment. Pour moi, ce n'est pas un problème, j'impose trop le respect pour quelqu'un ose me défier. Je prends mes valises et hop ! je suis dans le train. Il ne me reste plus qu'à trouver une place tranquille. Heureusement, j'ai encore le temps, le train ne va pas partir tout de suite. Je me fraye un passage parmis la foule, faisant voltiger mes cheveux blonds et évitant soigneusement de toucher à un Sang de Bourbe. Quelle insulte serait-ce de souiller ma peau par la leur ! Malheureusement, une seconde de distraction à observer une chouette violette, et VLAN ! Je me heurte à quelqu'un. C'est plus fort que moi, je me mets à crier sur la personne.

- Non mais ça va pas la tête ! Fait un peu attention où tu marches, gamin !


Le gamin - puisque c'en est un - semble terrifié. Il recule peu à peu, bafouillant des excuses. L'autorité d'une Slytherin de 7ème année n'est pas à contredire, soyez en certain ! Deux minutes plus tard, j'entre enfin dans ce qui me semble être un compartiment agréablement vide. Une fois que mes valises sont posée sur les filets à bagage " Winguardium Leviosa ", je m'assieds et ferme les yeux. Je n'ai pas du tout envie de rester une journée à ne rien faire et finir ma soirée par la répartition des premières années.
M
ais tant pis, je survivrais à cela. Rien que pour Hogwarts. Plusieurs minutes passent et le train démarre. J'appuie ma tête contre la vitre froide et mes cheveux viennent me chatouiller les épaules. Dehors, il ne fait pas chaud. Je ne m'en suis pas rendu compte, habillée par un jean moldu et une épaisse jacquette verte élégante. Alors que je songe à mon habillement, je me rapelle soudain la robe des sorciers. Avec un soupir, je me relève et tente d'extraire la chose de mes valises. C'est bien plus tard que j'y arrive enfin. Triomphante, je défais les boutons de ma "veste". Dessous, je ne porte qu'un maigre t-shirt découvrant mes épaules nues et un décolleté avantageux. De couleur ciel, il fait ressortir mes yeux. Mais pourtant, il a été prévu pour que je puisse mettre ma robe de sorcière sans mourir de chaud quelques secondes après.

Alors que je cherche vainement dans quel sens enfiler la robe noir, un bruit caractéristique me fait sursauter. Quelqu'un vient d'ouvrir la porte derrière moi.

Narcissa Black

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 28/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Lucius Malfoy le Sam 20 Oct - 13:22

[Oui, oui! Je réponds!]

Ma robe de sorcier flottant derrière moi, mes pas me guident le long du couloir du Poudlard Express. Après m'être excusé auprès de Thoughts, je suis sorti du compartiment afin d'aller faire un tour. William ne fait que me rappeler ce qui se passera après l'école... Tout ce qui se passera une fois que je ne serai plus à Hogwarts. Certes, je suis fier d'avoir été choisis à cet âge mais je suis peu convaincue d'avoir hâte à ce que l'été recommence. Je continue de marcher d'une façon décontractée, les mains dans les poches et le regard droit, tout en entendant des bribes des conversations de ceux qui discutent dans leur compartiment. Je ne peux m'empêcher de ressentir une certaine nostalgie face à ma dernière année d'études. J'ai l'impression que c'était hier que je faisais la file pour le choipeaux magique. Je me souviens qu'à ce jour, ma haine et mon dédain envers les autres maisons m'étaient déjà reconnues. Aussi, j'étais loin de me douter qu'à dix-sept ans, je serais aux services d'un mage noir qui deviendra le sorcier le plus puissant de tous les temps. Celui auprès duquel je pourrai apprendre à nouveau et débarasser le monde des sangs-de-bourbes et des traîtres à leur sang.

Je jette un bref regard vers la porte vitrée d'un compartiment avant de le regarder une fois de plus en m'arrêtant de marcher. Quelque chose a attiré mon attention, à l'intérieur. Le relief qui se dessine sur la vitre m'empêche de distinguer clairement la silhouette de la personne qui s'y trouve mais je perçois tout de même une chevelure d'un blond très clair. Serait-ce...? La fille me tourne le dos, mais je suis parfaitement sûr de moi. Sans même frapper et avec un manque totale d'élégance (pour une fois), j'ouvre la porte coulissante de la cabine et découvre une jeune fille vêtue d'une camisole bleu clair, dos à moi. Ses longs cheveux blonds tombent sur ses épaules frêles et blême tandis que son corps mince est à en faire baver plus qu'un. Elle est ravissante. Elle se retourne vers moi et je sens alors mon estomac se retourner; elle est Narcissa.
Nos regards se croisent, mêlant entre eux un gris orageux et un bleu océan. Son visage parfait reflète une expression de surprise et sa peau est d'une paleur lunaire délicieuse. Ce n'est pas la première fois que je la vois, la fille des Black, mais il me semble qu'elle embellit davantage à chaques années.

C'est alors que je me rends compte du ridicule de la situation. Sa robe de sorcier dans les mains, elle s'apprêtait à l'enfiler alors que je suis arrivé sans la moindre cérémonie à l'intérieur de son cabinet. Peut-être que si elle n'était pas aussi jolie, je me serais abstenu d'y pénétrer sans courtoisie. Je sens que pour l'une des rares fois de ma vie, je rougis. Je suis honteux de démontrer mes faiblesses et Narcissa, bien malgré moi, en est une de mes plus grandes. Elle doit me prendre pour un vicieux, un pervers qui n'a même pas la décence de frapper avant d'entrer. Peut-être que je devrais m'excuser plutôt que de rester planté là à la fixer, les yeux écarquillés. Je tente de prononcer un faible ''pardonne-moi'' mais ce qui sort de ma bouche n'est qu'à peine le souffle discret d'un murmure. Je me râcle la gorge et je parviens à dire plus fort:

-Excuse-moi, je... te dérange?

Quel-i-diot. N'est-ce pas évident que je pour elle, en ce moment, je suis la nuisance incarnée? Je devrais souffrir juste pour avoir eu l'imbécilité nécéssaire pour poser cette question.

_________________
Right, Proud, Haughty, Slytherin And Perfect.
avatar
Lucius Malfoy
L'Être Parfait

Nombre de messages : 594
Age : 23
Date d'inscription : 13/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Narcissa Black le Dim 21 Oct - 13:41

HJ - Désolée, c'est court. J'éditerais demain si j'ai le temps, mais j'suis un peu stressée ces temps...

Lucius Malfoy. L'homme parfait, le Slytherin model. Mon futur mari, d'après ma mère. Sottise ! Cet homme-là, je le déteste. En tout cas, en cet instant. Quelle indécence, quelle arrogance ! Comment se permet-il d'entrer de pareille manière ? Il est tellement... Argh. mes yeux, je le sais, lance des éclairs. Mais ne croyez pas que je le déteste seulement à cause de son arrogance naturelle. Je le déteste aussi pour son charme, sa beauté, sa perfection, sa popularité, son sourire, ses yeux, son corps, son titre, son nom de famille, son sang, son lui-même. Il est tellement...
Bon, j'avoue. Je suis jalouse. Non pas de lui, ne croyez pas ! Je suis jalouse de toutes ses filles qui lui tourne autour, qui lui bouffe le museau et qui gloussent sur son passage. Il devrait être à moi, rien qu'à moi. Simplement parce qu'il est parfait, que je le suis aussi, et que nos cheveux sont de la même couleur. Bref, s'il m'énerve, c'est parce qu'il ne m'appartient pas et qu'il se permet quand même d'entrer sans demander. Et moi qui était entrain de me changer ! Heureusement que ma mère m'a conseillée de mettre un sous-pull, imaginez que j'aille étée en soutif. Là, c'est sûr, je l'aurais mordu.

Cependant, malgré la rage qui m'anime en ce moment, je remarque qu'il paraît gêné. Tant mieux ! Il bafouille un peu, puis se reprend et demande ouvertement s'il me dérange. S'il me dérange ?! Mais.. mais... mais... quel idiot ! Mes lèvres se pincent, je me redresse et jette ma robe sur un des sièges.

- Si tu me déranges, Lucius ? dis-je d'une voix un peu trop aiguë à mon goût.

Et qui plus est, je l'appelle par son prénom d'une manière plus que familiale, vous l'avez remarqué. Oui, Lucius et non Malfoy, comme je devrais sans doute le faire. Après tout, on se connaît bien, mais pas assez. Notre relation est tout ce qu'il y a de plus flou. Je respire, il faut que je me calme. Mon regard se pose sur son visage. Il n'a pas répondu, ce n'est pas grave, je parle à nouveau. Cette fois-ci ma voix est normale. Enfin, si on considère que l'ironie est normale.

- Mais bien sûr que non, mon chou.

Vous avez deviné qui j'imite ?! Gagné ! Une de ses pimbêches qui jouent la lèche cul auprès de ce parfait petit Slytherin. Rah ! J'en ai marre, c'est clair. Cette année commence plus que bien, je vous l'affirme !

Mes sourcils se froncent, d'énervement sans doute, et je croise les bras sur ma poitrine et je me laisse tomber par-dessus ma robe. Quelle classe incontestée ! Lucius a réussi à me pousser à bout, bravo ! Il doit avoir un don pour ça.

Narcissa Black

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 28/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Lucius Malfoy le Mar 23 Oct - 18:27

[Bah, pas grave. (: Je savais pas si finalement t'avais projetté d'éditer mais je me suis permis de répondre... Navrée si j'aurais pas dû mais j'avais de l'inspiration pour une fois. ^^']

Comme je le craignais, elle se met en colère. Ses traits deviennent durs et ses yeux me foudroient du regard. Est-ce de ma faute si j'ai été pris d'un moment d'égarement dans cette situation plus que gênante? J'aurais peut-être mieux fait de refermer la porte et de m'enfuir en courant plutôt que d'affronter le caractère de Narcissa Black. Et puis, qu'est-ce que j'en sais de son caractère? Quoi qu'il en soit, je suis ici maintenant, et je ne peux plus reculer. Peut-être que tout ça pourrait me revenir profitable? À moi de faire ce qu'il faut pour faire dévier l'humeur de ma future fiancée. Car notre destin est tracé à la lettre, pour elle et moi. Et selon le choix de nos honorables mères, nous finirons ensembles tous les deux. Je ne sais pas ce qu'elle en pense de son côté, mais pour moi, le fait que je ne puisse choisir avec qui je vivrai ne m'enchante pas tellement. Et ce, même s'il s'agit de Narcissa. Cette même Narcissa si gracieuse qui se tient devant moi et qui me fait presque baver. Bon, d'accord. Peut-être que ça ne me dérange pas tant que ça de devoir me fiancer avec elle, voir même pas du tout. De toute façon, ai-je le choix?
-Si tu me déranges, Lucius? fait-elle d'une voix aigu.

Lucius? Mais depuis quand m'appelle-t-elle par mon prénom? Elle et moi, ça a toujours été Black et Malfoy et je crois même que c'est la première fois depuis notre enfance que je l'entends prononcer mon prénom. J'aurais parcontre préféré qu'elle ne le dise pas sur ce ton-là... ni dans cette phrase-là ni dans ces circonstances... Finalement, elle aurait peut-être mieux fait de ne pas le dire du tout.
-Mais bien sûr que non, mon chou, ajoute-t-elle avant de s'asseoir par-dessus sa robe de sorcier, sur la banquette.
Bon, j'ai compris. Le ton de l'ironie, j'aurais pu m'en passer. Mais si elle a envie que je sorte d'ici, il faudra qu'elle me pousse de force vers la sortie. J'ai l'intention de rester avec elle et son décolleté généreux. Pourquoi faut-il toujours qu'elle face des allusions subtiles avec les filles que je fréquente? Okay, j'en fréquente dix par semaine et puis après? Je n'aime pas m'engager et je reçois des demandes à tous les jours. Elle veut sortir avec moi? Elle n'a qu'à me le demander, comme toutes les autres. Ah, j'oubliais. Narcissa est trop élégante pour faire les premiers pas. C'est destiné aux garçons, ça. Un sourire se dessine sur mes lèvres alors qu'une idée jallit de mon esprit.

Comme j'étais appuyé contre le cadre de porte, j'entre pleinement dans le compartiment pour refermer la vitre coulissante derrière moi. Je la regarde ensuite, dévorant de mes yeux gris sa beauté aveuglante, obsédante. Merlin, pourquoi doit-elle être aussi magnifique? Et inaccessible? Non. Ça, c'est moi qui est inaccessible. Seulement, voudrait-elle de moi si je me proposais à elle? Mais voyons, quelle fille me rejetterait? ...Narcissa, justement. Et c'est bien ça le problème.

-Parfait, Narcissa, je réponds en jouant le jeu de moi-aussi-je-peux-dire-ton-prénom. Dans ce cas, ça ne t'ennuiera pas que je reste ici, avec toi?


Je me suis repris et j'ai désormais mes allures de séducteur au charme incontesté. À chaque fois, c'est un défi et une véritable partie de plaisir. Et puis, ça me revient. Et si je devenais réellement son fiancé? Me suivra-t-elle auprès de lui? Il le faudra, certes, puisque jamais je ne pourrai rester avec elle si j'ai cette chose sur le bras gauche. Instinctivement, je caresse du bout des bras mon avant-bras sensible. Puis, je m'asseois à côté d'elle, sur la banquette, dans une position décontractée malgré ce truc à l'intérieur de moi qui se ressèrre dans ma poitrine.

-Après tout, peut-être devrions-nous apprendre à nous connaître? j'ajoute ensuite, l'air parfaitement détendu.

Je ris intérieurement. J'adore jouer à ce jeu. Je n'ai pas eu l'occasion de le faire cet été pusique je suis resté enfermé tout le long, presque. Maintenant, je peux m'amuser. Et avec Narcissa en premier.

[Finalement, c'est court mon affaire. Cacaah.]

_________________
Right, Proud, Haughty, Slytherin And Perfect.
avatar
Lucius Malfoy
L'Être Parfait

Nombre de messages : 594
Age : 23
Date d'inscription : 13/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Narcissa Black le Dim 28 Oct - 9:43

Je rêve. Oui, c'est sans doute ça. Dans quelques instants, ma mère va me réveiller et me dire de me préparer pour le départ. Mais, non, j'ai beau fermer les yeux, quand je les ouvre c'est toujours le visage pâle et magnifiquement séduisant de Lucius que je découvre. Qui plus est, ce beau visage est plus près qu'avant. Il s'est approché, et il a refermé la porte du compartiment derrière lui. Il veut rester ? Non, mais... Il est dingue ou quoi ? En effet, puisqu'il le confirme à voix haute.

-Parfait, Narcissa, dit-il avec un petit air ironique tout à fait agaçant. Dans ce cas, ça ne t'ennuiera pas que je reste ici, avec toi?

Mais quel... Je ne trouve pas d'autres mots pour le décrire que: parfait. Car même s'il est chiant au possible, arrogant, inaccessible, et tout ce qu'on puisse trouver, il est véritablement parfait. Et si ce que ma mère ne cesse de me répéter se réalisait vraiment ? Et si Lucius et moi, on se fiançait, un jour ? Bêtement, je me rends compte qu'on pourrait même se fiancer cette année, étant donné qu'on est tout les deux majeurs. La bêtise et l'infantilité de cette pensée me ramène brusquement à la réalité. Lucius ne sera jamais à moi. Je le sais, il est bien trop beau. Cette pense m'accable suffisamment pour que je me calme.
C'est contradictoire, mais l'évidence même qu'il ne pourra jamais m'aimer suffi à lui pardonner sa popularité auprès des filles. Ce n'est pas grave si vous ne suivez pas mon raisonnement. À moi, il me paraît très clair. Et tout ce qui compte, c'est mon opinion.

Puis soudain, il se pose à côté de moi. J'ai l'illusion qu'il va passer son bras autour de mon épaule, comme je l'ai vu si souvent faire avec tant de filles. Je sais que ce n'est pas vrai. Mais cette idée me serre étrangement le coeur. J'ai toujours le décolleté plongeant et Lucius est un homme. Ça me répugne.

-Après tout, peut-être devrions-nous apprendre à nous connaître?

Son ton désinvolte provoque en moi quelque chose d'absolument inattendu. Un désir brutal, violent, de lui sauter dessus en lui foutant des claques et en l'embrassant. Des images plus qu'honteuse les unes de autres apparaissant dans ma tête, et je m'empresse de les chasser. Qui sait ce qu'il passerait s'il se décidait à pratiquer l'occulmancie, d'un coup ? Ma gorge se serre, mais je m'efforce de paraître naturel en lui répondant.

- Peut-être.

La comédie me réussit plutôt bien. Ma voix laisse sous-entendre quelques mystères, suffisamment pour énerver Lucius à son tour. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis persuadée qu'il trouve ça tout autant étrange que moi d'être assis aussi près. Lui, au moins, n'a pas la pression de sa mère qui veut à tout pris le marier à moi. Je lâche un soupir, puis je croise mes longues jambes et passe une main dans mes cheveux.

- Dis-moi tout, Lucius. Qui sera ta prochaine conquête ?

Ma question et mon ton laisse clairement deux choses en évidence:
Je me moque ouvertement du fait qu'il soit tout le temps entouré de filles. Et le fait est que pour moi, apprendre à le connaître ne m'intéresse pas vraiment, car je sais déjà quel est sa personnalité. Je peux même vous la résumer en quelques mots.

Il est hautain, fier, arrogant, leader, Slytherin, et séducteur invétéré.

Mes doigts se tordent étrangement les uns les autres et je me rends parfaitement compte que je suis tendue. De leur côté, mes yeux sont venu se plonger dans ceux de Lucius, dans un air de défi.

Narcissa Black

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 28/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Lucius Malfoy le Dim 28 Oct - 19:40

Je me rends compte que jusqu'à maintenant, je n'avais absolument aucune idée de ce que je faisais. Je suis bien en train de séduire Black? LA Narcissa Black qui me fixe présentement, elle-même qui est assise à côté de moi? Je dois être tombé sur la tête. Elle est bien trop intelligente, c'est impossible de jouer les séducteurs avec elle car elle ne se laissera pas faire. Mais comme j'ai de la détermination et je de toute façon, j'ai déjà commencé, je vais continuer. Elle semble réticente puis me répond un ''peut-être'' qui me parait loin d'être suffisant. Essairait-elle de me déjouer? Et bien il semble que ça pourrait être encore mieux que ce que je pensais. Finalement, c'est peut-être vrai qu'elle et moi allons nous fiancer. Du moins, je ne pense pas que je serais contre. Après tout, les familles de sang pur ne se marie qu'avec d'autres familles de sang pur. Sauf que Narcissa, enfin je le pense, n'est pas comme toutes les autres filles de Hogwarts qui rêvent un jour de me fréquenter. Elle ne me suit pas partout où je vais, elle ne jette pas de regards admiratifs à ses amies lorsque je m'approche, elle ne leur murmure pas de mots à l'oreille en me regardant et elle ne fait pas par exprès de renverser ses livres sur mon passage dans l'espoir que je vais l'aider à les ramasser. En fait, ça pourrait vouloir dire qu'elle ne s'intéresse tout simplement pas à moi et c'est justement ce que je croyais jusqu'à ce moment. Jusqu'à ce qu'elle me demande tout en passant sa main dans sa chevelure blonde:
-Dis moi tout, Lucius. Qui sera ta prochaine conquête?

Avec cette question, elle ne le sait sans doute pas encore, mais elle vient inévitablement de se trahir. Ses doigts -que j'aurais d'ailleurs envie d'enlacer entre les miens- se tordrent entre eux, signe qu'elle est apparemment nerveuse. Je détourne la tête vers le mur du compartiment, en face de moi avant de faire un sourire s'adressant plus à moi-même qu'à elle au qu'au mur. Me désirerait-elle? La simple façon dont elle me l'a demandé, cette voix feignant l'indiférence et ce ragard... Jalouse, peut-être? Je ne sais pas pourquoi, mais j'en serais particulièrement ravis. Je veux qu'elle envie toutes celles qui ont eu l'occasion de m'avoir pour elles seules. Je veux qu'elle les déteste toutes à mourir. Je voudrais même qu'elle me pique une crise de jalousie, ici dans la cabine, pour me prouver qu'elle s'intéresse à moi. D'ailleurs, pourquoi est-ce que ça me plairait tant? Parce qu'elle est l'une des rares filles à me résister et que dans son cas à elle seulement, ça me dérange? Je commence à penser que je me pose beaucoup trop de questions. D'ailleurs, la sienne semble un moment me laisser sans voix mais je parvins tout de même à trouver une réponse assez facilement. J'efface mon sourire, me redresse sur mon siège puis, me retourne vers elle. Mes yeux se posent un moment sur le décolleté qui se présente à moi avec insistance, j'en ai presque l'impression, mais remontent aussitôt car même si je n'en ai pas eu l'air en effectuant mon entrée, je suis quelqu'un qui a un minimum de classe si je ne l'ai pas déjà dit. Je lui affiche alors un regard de braise.

-Tu voudrais que ce sois toi, je me trompe?

Je m'imagine déjà ses joues rougir, sa délicieuse voix bégayer et nier ainsi que ses tics nerveux s'intensifier.

_________________
Right, Proud, Haughty, Slytherin And Perfect.
avatar
Lucius Malfoy
L'Être Parfait

Nombre de messages : 594
Age : 23
Date d'inscription : 13/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Narcissa Black le Sam 3 Nov - 5:39

Merde. Il devait y avoir quelque chose dans mon jus de citrouille, ce matin. Bellatrix aurait été capable d'y verser une bouteille entière de Pur Feu pour gâcher ma rentrée et ma réputation. Je la connais assez pour savoir qu'elle est prête à tout pour me voler la vedette. Mais ce que je sais aussi, c'est qu'elle n'était pas là ce matin, que je ne suis absolument pas soûl et qu'on ne m'a jeté aucun sort. Même si je viens de poser la question la plus débile de mon existence, je l'ai fait délibérément. Cependant, alors que je vois Lucius me tourner la tête et rester immobile un moment, je regrette. C'est trop tard pour faire marche arrière. Tel que je le connais, il doit être entrain de savourer son succès. Et moi qui croyais naïvement que ma question n'avait rien de personnel. Je viens de dévoiler ce que je cherche à cacher depuis bien longtemps: mon faible pour Malefoy. Je m'en mordrais les doigts si je n'avais pas un minimum de classe. Et étant donné que tout mon être rayonne de classe, je me redresse même.
Puisque je me suis trahie, il ne me reste plus qu'à opter pour le plan de secours. Lequel ? Assumer. Après tout je n'ai dit que la vérité. Mes deux mains se séparent et se pose calmement sur mes genoux. J'attends qu'il se retourne. Je suis prête à le défier du regard, je suis prête à le voir triomphant et à rester digne. C'est mon rôle, de rester digne quoi qu'il arrive.

Et voilà. Son regard bleu gris se plonge dans le mien, et malgré moi, je me sens frémir. Dieu qu'il est beau ! J'ai brusquement envie de l'embrasser. Oh, je sais, c'est pathétique ! Mais je suis une femme, non ? Et d'ailleurs, c'est un homme, lui ! Vu la manière dont son regard vint de glisser sur mon décolleté, je n'en doute pas une seule seconde. C'est un homme, je suis une femme. On est plus des gamins. Je crois que c'est le moment où il nous faut faire face à l'évidence même. Il a envie de me sauter dessus, j'ai envie de lui sauter dessus. Nous sommes seuls. Il nous reste de longues heures devant nous. Et...

- Tu voudrais que ce soit toi, je me trompe?

... Lucius m'énerve. Pourquoi est-ce qu'il est obligé d'être aussi... aussi... aussi. Partagée entre mon envie de le gifler et mon envie de l'embrasser, je me contente de relever le menton et de dire d'une voix claire.

- Non.

Vous ne vous attendiez pas à un Oui, j'espère ? Attendez, ce n'est pas fini.

- Je n'ai pas envie d'être ta conquête. Je n'ai pas envie que tu me traites comme un vulgaire jouet. Je n'ai pas envie que tu me jettes après t'être lassé de moi. Mais j'ai envie de toi.

Je ne crois pas qu'on puisse faire plus clair. Mais je ne crois pas non plus que je puisse être plus idiote qu'en cet instant. Et si quelqu'un venait à découvrir ce que je viens de dire ? Ma vie ne serait plus qu'une ruine. Il ne reste plus qu'à espérer que Lucius tiendra sa langue.

Narcissa Black

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 28/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Lucius Malfoy le Sam 3 Nov - 19:32

-Non.

Je suis presque sur le point de crier victoire en entendant sa réponse. Pour moi, cela sonne comme ''non, tu ne te trompes pas'' et donc, elle voudrait bel et bien sortir avec moi. Mais alors que je m'apprête à faire usage de mon charme une fois de plus, elle ajoute d'une voix ferme:

-Je n'ai pas envie d'être ta conquête. Je n'ai pas envie que tu me traites comme un vulgaire jouet. Je n'ai pas envie que tu me jettes après t'être lassé de moi. Mais j'ai envie de toi.

Je reste figé de stupéfaction devant cette réaction qui m'était innatendue. Je pense que j'eus été moins surpris si elle m'avait frappé. En fait, c'est ce qu'elle aurait dû faire. Car par la suite, j'aurais été si obsédé par elle -et ce même si elle m'avait gifflé jusqu'au sang- que j'aurais pu me mettre à l'embrasser sans m'arrêter. J'aurais enfin pu, après six ans, savourer le goût de ses lèvres et appuyer mon corps contre le sien...
Merlin, je dois me ressaisir!
Je croyais qu'elle allait fixer le sol en murmurant d'une voix timide quelque chose dans le genre '' non, ce n'est pas ce que je voulais dire!''. Mais à la place, elle est restée droite et m'a répondue avec assurance. Je devais être bien trop sûr de moi. (Car elle, je n'oserais jamais la sous-estimer. Du moins, plus maintenant.)
Ce n'est qu'à ce moment que je réalise ses paroles.
''Mais j'ai envie de toi''.
En d'autres mots, elle m'aime. Narcissa m'aime. Je n'arrive pas à le croire. L'une des rares filles qui semblaient ne pas s'intéresser à moi depuis la première année me déclare aujourd'hui qu'elle a envie de moi. C'est à la fois si beau et si effrayant que j'en serais mort de rire. Effrayant, oui, car avec tous ce que j'ai fais, il est désormais impossible de lui faire gagner ma confiance. Elle sait tout, c'est certain. Les rumeurs... elles se glissent partout à une vitesse incroyable. Elle sait parfaitement qui j'ai trompé dans mes relations et combien de fois c'est arrivé. Et si j'en connais des dizaines qui n'en feraient pas un plat, Narcissa n'accepterait jamais de sortir avec un garçon comme moi.

Le pire, c'est ce qu'elle ne sait pas. J'ai pu sortir avec un nombre indéchiffrable de filles, je n'ai jamais pu extraire Narcissa de ma tête. Celle à qui je rêve la nuit, celle pour qui je serais prêt à tout, celle que j'apporterais même au Seigneur des Ténèbres, ce n'est pas la conquête d'une nuit, à mon bras. Si ce n'eut été que pour rendre Black jalouse, aurais-je vraiment accepté toutes ces demandes?

Avant même de lui répondre, je me redresse sur le banc et je me penche au-dessus d'elle, appuyant l'un de mes bras contre le dossier à ma droite et l'autre sur le rebord du siège. Je me rapproche d'elle, sans le moindre sourire, sans détourner les yeux. Mon visage est enfin si près du sien que je peux sentir son souffle tiède sur ma joue. Si je n'avais pas eu cette dignité de fer, je lui aurais sauté à la gorge afin de connaître la saveur d'un cou si gracile. Et donc, nous sommes là, nos yeux se lançant des éclairs de défis avant que je ne lui dise:

-Ce sera à toi de faire en sorte que je ne me lasse pas de toi.

Je me le demande; qui cédera en premier?

_________________
Right, Proud, Haughty, Slytherin And Perfect.
avatar
Lucius Malfoy
L'Être Parfait

Nombre de messages : 594
Age : 23
Date d'inscription : 13/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Narcissa Black le Dim 4 Nov - 9:37

C'est en découvrant son regard halluciné que je me pose une question: Depuis quand suis-je folle de lui? J'aurais presque tendance à répondre " depuis le premier jour "! Mais je sais que c'est faux. Je suis folle de lui depuis le jour où une autre fille l'a eu à elle seule. Je m'en souviens parfaitement. C'était lors de notre première année à Poudlard. Depuis la rentrée, je l'avais déjà remarqué. Oh, bien entendu, je l'avais connu bien avant notre rentrée, dans des soirées de bourgeoisie. Mais le fait est qu'il était bien plus séduisant à l'école que dans un immense manoir, entouré de ses parents. Enfin bref...

Ce jour-là, il faisait beau. Peut être était-ce en été ? Tout un groupe de premières années de Slytherin flânait dehors. J'étais entouré de ma troupe d'ami, et lui de la sienne. En réalité, on était un peu tous entassés. À cet époque-là, nous étions tous copain-copain, sans distinction particulière. Ou du moins, on aurait dû l'être. Car il me suffit de tourner la tête quelques secondes pour que cette grande rousse du nom d'Eleanor Rainbow se retrouve pendue à ses lèvres, accrochée à son cou.

La première chose qui me passa à l'esprit quand j'eus cette vision, ce fut l'envie brusque et violente de lui arracher ses cheveux frisé et de l'envoyer quatre pieds sous terre. Sauf que je ne pouvais pas me le permettre. Pendant toute ma scolarité, j'ai fait comme si de rien n'était. C'était plutôt simple. Et ça aurait dû continuer à l'être. Simplement, l'année prochaine, nous ne suivrons sans doute pas les mêmes voix. Et qu'adviendrais-je, sans fiancé et sans promesse ?

C'est évident, j'ai sans doute fait une énorme connerie en lui avouant mes sentiments de la sorte. Mais peut-être ai-je eu raison ! Je suis perdue dans mes pensées, à peser le pour et le contre, bien qu'il soit déjà trop tard. Soudain, je le vois s'approcher un peu de moi. Il s'appuie contre la banquette et se penche. Son visage n'est qu'à quelques centimètres du mien et j'ai la vision furtive de toutes ses filles qu'il a embrassés. Et s'il ne les avait embrassés que pour me rendre jalouse ? Mais oui, Cissy ! Rêve !

-Ce sera à toi de faire en sorte que je ne me lasse pas de toi.

J'ai dû mal comprendre. Est-ce qu'il vient de... En quelque sorte... de... me rendre la pareille ? Non. Oh damn ! Je suis ridicule ! Ce que j'aperçois dans son magnifique regard est contradictoire. C'est le défi et la sincérité. À n'y plus rien comprendre.

C'est bien trop dur pour moi de résister.

La seule chose qui nous différence, Lucius et moi, c'est notre sexe. Eh bien, il est un homme et je suis une femme, n'est-il pas ? Si ce n'est cela, nous sommes pareils en tous les points de vue. Mais tout de même... les femmes sont plus faibles, non ? Oh et puis zut ! Je n'ai pas besoin de vous expliquer pourquoi je fais ça, je n'ai pas de compte à vous rendre. Ma conscience et moi, on s'arrangera plus tard !

Mes lèvres se sont posées sur les siennes un peu trop brusquement, mais je m'en fiche. Bien trop longtemps que j'attends ça ! Et tant pis s'il a gagné ! Si ça me permet de l'embrasser, ce n'est pas bien grave !

Oh lala. J'ai honte. Et dieu qu'est-ce que je me sens mieux !

Narcissa Black

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 28/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Lucius Malfoy le Mar 6 Nov - 16:00

Dire que si je n'avais pas pénétré dans ce compartiment, nous n'en serions même pas là. D'ailleurs, je ne me souviens même pas de la raison qui m'a forcé à pousser cette foutue porte. Je crois que j'avais seulement envie de voir si Narcissa avait changé au cours de cet été. Et je dois m'avouer soulagé qu'elle ne soit qu'encore plus jolie. Je ne le savais pas, mais son regard et ses cheveux blonds très pâles-d'ailleurs semblables aux miens- m'ont terriblement manqués... J'aurais peut-être dû suivre les conseils de ma mère et lui écrire par hibou.
''Vous vous fiancerez probablement très bientôt. Il serait favorable que tu commences à nouer des liens avec elle...'' me disait-elle.
Oh oui, les fiançailles. J'avais oublié. Cela fait des semaines que ma mère ne cesse de me répéter qu'il y a de plus en plus de chances que Black et moi risquons fort de nous voir se fiancer.
''Jamais je ne m'abaisserais au point d'écrire à une fille pour faire passer le temps.'' répondais-je à ma chère mère.
Je sais au fond qu'aujourd'hui que j'avais tort. Sauf que si je m'étais mis à lui écrire, cette scène ne serait pas en train de se réaliser. Puis, la crainte que j'ai éprouvé il y a plusieurs minutes refait surface. Et si Narcissa refusait de s'allier à Voldemort?

Mais je n'ai pas le temps d'y penser davantage car en un éclair, son visage est contre le mien et ses lèvres sur les miennes. Presque inconsciemment, je dépose ma main droite vers sa hanche et je m'appuis un peu plus sur elle pour garder mon équilibre. Je ne sais pas si c'est dû au fait que j'ai passé deux mois enfermé dans mon manoir ou si l'impression est bel et bien réelle, mais il me semble que jamais un moment pareil ne fut aussi agréable. Ma langue se glisse entre ses lèvres tandis que mes yeux se ferment sous le plaisir. Mon autre main agrippe délicatement ses longs cheveux blonds et peu à peu, ma respiration s'accélère au même rythme que son souffle. Cette fois, j'en suis certain: je ne me suis sentis bien avec aucune autre fille.
Narcissa dégage une odeur si... féminine? Et je prends soudain conscience de ma victoire. Jamais je ne croyais qu'elle allait craquer. Et pourtant, c'est bien elle qui a commencé. J'ai remporté la manche sur elle et ce pouvoir -je dois me l'admettre- me enfle la tête. Puis, alors que j'embrasse toujours ma prochaine fiancée, plusieurs autres questions germent dans mon esprit: depuis quand est-elle amoureuse de moi? L'était-elle lorsque j'ai sortis avec ma première copine? Si c'était le cas, elle cachait bien son jeu. Rien au monde ne m'aurait laissé croire que Narcissa Black éprouvait des sentiments pour moi- jusqu'à aujourd'hui. Et si elle m'aimait, pourquoi a-t-elle mise tant de temps à me l'avouer? Bon, je pourrais me retourner la question, c'est vrai. Mais c'est différent, car moi j'ai eu bon nombre de compagnes avant elle. Avec combien de garçon Narcissa est-elle sortie?

Après un long moment qui me parut pourtant si court, nos visages se séparent. Je reste toutefois tout près d'elle afin de ne pas briser la magie de ce qui vient de se produire. Et puis, la question qui me brûle les lèvres s'échappe enfin.

-Pourquoi est-ce que ça a été si long avant que tu ne me le dises?

_________________
Right, Proud, Haughty, Slytherin And Perfect.
avatar
Lucius Malfoy
L'Être Parfait

Nombre de messages : 594
Age : 23
Date d'inscription : 13/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Septième année
Âge: 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un début d'année comme un autre.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum