Chapitre 1: Surprise au bout du lit

Aller en bas

Chapitre 1: Surprise au bout du lit

Message  Elora Chrysalis le Ven 14 Sep - 11:38

Chapitre 1: Surprise au bout du lit




Harry était allongé sur le dos, ses yeux grands ouverts fixant le plafond de sa chambre.
Comme chaque soir depuis cinq semaines, il essayait de s’endormir. Mais, comme chaque soir, ses efforts étaient vains.
Se redressant dans son lit, Harry jeta un coup d’œil dans la pièce et poussa un soupir de désespoir.
Depuis qu’il était arrivé à Privet Drive, il ne lui était jamais venu à l’esprit de faire le ménage et ce manque cruel d’hygiène commençait sérieusement à se faire sentir.

Plein de bonne volonté, Harry se leva et ramassa les quelques livres qui traînaient par terre.
Il empila les cinq tomes épais sur son bureau avant de s’attaquer à la pile de vêtement qui recouvrait la chaise.
Prenant la pile à bout de bras, il quitta sa chambre pour se diriger vers la salle de bain. Là, il laissa tomber les vêtement dans le panier à linges sales et retourna rapidement dans sa chambre.

Harry s’assit sur la petite chaise de bureau, à laquelle il manquait un pied, et se saisit du premier tome de la pile.
La collection avancée pour la défense contre les forces du mal, écrit par Alexandre Bouclier, faisait partie des quelques cadeaux qu’Harry avait reçu pour son anniversaire, une semaine plus tôt.
Sur la couverture, un homme encapuchonné faisait sortir un éclair vert de sa baguette magique. Et Harry se prit à crisper les doigts sur le bord du bureau.
Cet éclair vert… C’était celui qui avait tué ses parents… Et Cédric aussi.

Les parents d’Harry, James et Lily Potter, avaient été assassinés, treize ans plus tôt, par Voldemort, le plus puissant mage noir du siècle.
Il les avait tué, l’un après l’autre. Mais lorsque Voldemort avait tourné sa baguette vers Harry, le sort mortel qu’il lui avait lancé n’avait pas eu l’effet escompté. Au lieu de le tuer, il avait ricoché sur le front du petit garçon d’un an et était venu frappé le mage noir.
Ce dernier fut réduit à l’état d’esprit, à peine vivant… Alors qu’Harry s’en était sorti avec une simple entaille au front, à la forme caractéristique d’éclair.

Désormais célèbre, mais orphelin, Harry fut placé dans la famille de sa mère.
La sœur de cette dernière, Pétunia, avait épousé Vernon Dursley, PDG d’une emprise de perceuse.
Ils avaient un fils, nommé Dudley, et tout opposait cette tranquille famille de banlieue à Harry.

Harry avait en effet été très surpris lorsque, le jour de ses onze ans, il apprit qu’il était un sorcier, tout comme ses parents.
Il avait fait son entrée à Poudlard, l’école de sorcellerie, un mois plus tard, sans la moindre connaissance du monde caché de la magie et force lui était de constaté que toutes les têtes de se tournaient vers lui.

En bas, il entendit qu’on toquait à la porte. Sûrement une voisine qui venait encore se plaindre du comportement de Dudley…
Se détournant de la conversation qui se tenait au rez-de-chaussée, Harry retourna s’allonger sur son lit, caressant machinalement la cicatrice qui marquait son front.

Sentant venir l’ennui qui accompagnait d’habitude ses insomnies, il attrapa les cartes d’anniversaire qui étaient posées sur sa table de nuit et les relu. Et comme les fois précédentes, il les lança rageusement à l’autre bout de la pièce.

Dans ces cartes, ses deux meilleurs amis, Ron Weasley et Hermione Granger, disaient se trouver dans un endroit sûr et totalement secret où il était sensé les rejoindre depuis deux semaines maintenant.
Et s’il en croyait les quelques plaintes de son parrain, Sirius Black, il se trouvait là-bas, lui aussi.
De quoi le rendre fou.

Harry se laissa aller contre son oreiller et ferma les yeux.
Il pensait qu’après les évènements de juin, on ne tarderait pas trop à le rappeler dans le monde des sorciers.

*POP*
Harry sursauta violemment dans son lit et se redressa vivement.
Une fille était assise au pied de son lit… Une fille était assise au pied de son lit ! Et visiblement, elle avait transplané.
- Qui êtes-vous ?! Qu’est-ce que vous faites ici ?! demanda subitement Harry, sur la défensive et cherchant sa baguette magique des yeux.
De taille moyenne, presque maigre, la jeune fille se leva du lit et le regarda de ses yeux d’ambre.
- Je m’appelle Everiane. Everiane Snape. Mon père nous attend en bas.
- Ton père ? Mais qui est ton père ?
Méfiant, Harry avait bien une petite idée derrière la tête. Ces cheveux noirs, ces lèvres fines, c’était…
- Ben, Severus Snape, ton professeur de Potions ! répondit-elle, une moue dubitative sur le visage.
- Tu veux dire que le professeur Snape attend en bas ? Avec les Dursley ?!
Il avait fallu quelques secondes à Harry pour réagir. Mais quand il réalisa, il se précipita au dehors de sa chambre et dévala les escaliers.

Ce qui l’attendait en bas dépassait néanmoins ses cauchemars les plus horribles.
Les Dursley, assis dans le canapé, souriaient largement à un Severus Snape habillé en parfait moldu, assis également dans un fauteuil.
Vernon semblait trouvé que cet homme aux goûts sobres ne pouvait être un de ses monstres chez qui Harry passait l’année… Et la question fatidique tomba.
- Alors, il a enfin été renvoyé ? Vous l’envoyez en prison ?

Harry s’arrêta dans une glissade effrénée dans l’encadrement de la porte et fixa son professeur qui s’était levé, et un malaise prononcé monta en lui.
- Malheureusement non…
Le professeur semblait sérieusement attristé… Et Harry n’en doutait pas une seconde.
- Mais je vois que M. Potter a enfin daigné se joindre à nous… Vous êtes en retard Potter !
Sa voix doucereuse était soudain devenue cassante et Harry se retint de lever les yeux au ciel.
- Désolé, je n’étais pas prévenu de votre arrivée… Monsieur.
- Oups…
Ils se tournèrent tous vers Everiane qui venait de descendre les escaliers, la valise d’Harry flottant derrière elle.
- Je crois que j’ai oublié de t’envoyer la lettre… Désolée Harry. Dit-elle avec un regard d’excuse.
Snape leva les yeux au ciel mais ne fit aucune remarque, ce qui surprit Harry.
Il avait un peu de mal à croire cette fille quand elle disait qu’elle était la fille du professeur. Snape ? Avec une femme ? Et un bébé ? Impossible à imaginer…

Harry se tourna alors vers les Dursley et son professeur.
Sa famille, le regard particulièrement horrifié, fixait la malle d’Harry qui flottait joyeusement derrière la jeune fille
- M…M…Monstre !
L’oncle Vernon s’était levé dans un bond et s’avançait de son pas lourd vers Everiane, l’air menaçant.
- Je vous le déconseille vivement… Nous partons. Everiane, viens ici. Potter, dépêchez-vous un petit peu, nous n’avons pas toute la nuit ! Dit soudain le professeur Snape, le regard de haine, d’habitude réservé à Harry, braqué sur l’oncle Vernon.
Everiane releva le menton et jeta un regard de défi à la montagne de chaire qui prétendait lui faire peur.
Elle lui passa sous le nez, la malle enchantée la suivant comme un petit chien, et posa la main qui ne tenait pas sa baguette sur le bras d’Harry.
- Nous allons transplaner, lui glissa-t-elle à l’oreille. C’est du transplanage de groupe, tu n’auras rien à faire.
Harry acquiesça simplement et tourna son regard vers le professeur Snape qui affrontait toujours la famille Dursley du regard. Un regard méprisant… Auquel les Dursley ne pouvaient opposer que leur peur.

Le sorcier fit demi tour et vint se placer à côté d’Harry.
- Potter, prenez mon bras. Et évitez de le lâcher si possible.
La voix était sèche, comme toujours, mais Harry obéit et sa main enserra le poignet du professeur.
Ce contact le dégoûtait. Mais il n’eut pas vraiment le temps de s’en rendre compte car il se sentit soudain aspirer vers le plafond du salon.
Il eut juste le temps de capter le regard terrifié des Dursley alors que tout devenait noir.
----------------------------------------------------
Prochain chapitre: Manoir enchanté
avatar
Elora Chrysalis

Nombre de messages : 49
Age : 26
Date d'inscription : 18/07/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Quatrième année
Âge: 14 ans

Voir le profil de l'utilisateur http://keldane.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum