Corbeaux, pause et brume persistante

Aller en bas

Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Oslo Aerandir le Ven 14 Sep - 7:03

- On se voit cet après-midi en Défense contre les forces du Mal, Oslo !

Je n'ai même pas répondu à Lucius et pourtant, j'aurai bien voulu ...

Cette phrase résonne dans ma tête tandis que j'avance. Je n'ai pas tourné la tête, pas sourcillé, pas rougi, rien, je me suis tout simplement senti mal. Comment est-ce que je vais pouvoir gérer ça ?! Au fond de moi je sais qu'avec la plus grande dextérité du monde j'en serai incapable alors autant dire que je suis mal barré ! Je n'ai pas le courage de me trainer jusqu'aux Serres tant et si bien que je m'affale sur un des bancs de pierre dans la Cour du Clocher. Coudes appuyés sur mes genoux, je fourre la tête dans mes mains, paupières closes. J'essaye de souffler un bon coup pour me détendre et relâcher la pression qui fait rage en moi mais rien n'y fait. Je suis en colère, c'est plus qu'évident. Mais contre qui et contre quoi ? ...

Aucune ne réponse ne vient. Je n'arrive pas à m'en vouloir ni à en vouloir à Lucius. Alors, je décide d'un comme un accord de laisser tomber, tout en sachant que l'heure va tourner et que je me retrouverai devant la porte du cours de DCFM plus vite que je ne le pense. En parlant du vert et argent, pourquoi a t-il fait ça ? Pourquoi moi ? J'ai toujours eu l'impression qu'il me détestait et je croyais cela réciproque ...

Tout ceci est bien trop obscur pour un adepte de la théorie comme moi. Toujours est-il que je suis en pleine réflexion qui ne me mène à rien, que des corbeaux me tournent autour en quête de nourriture, que j'ai la dalle et que les rayons froids du soleil ne m'éclairent pas de leurs pâles halos pour cause de brume. Que demande le peuple ?! Cela fait moins d'une minute que j'ai relevé la tête, et que je regarde mollement les volatiles se crêper le chignon pour quelques graines que j'ai trouvé au fond de mon sac. Une silhouette se dessine non loin de moi, je détourne un instant la tête pour capter quelques traits faciaux susceptibles de mettre un nom sur cet inconnu. Seulement, l'obscurité grisâtre m'en empêche. Ainsi, j'attends, dans l'espoir sourd d'une rencontre agréable qui me ferai oublier mes soucis.
avatar
Oslo Aerandir
Vagabond des mers

Nombre de messages : 201
Age : 26
Date d'inscription : 19/08/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Septième année
Âge: Dix-sept ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Invité le Ven 14 Sep - 14:12

.


Dernière édition par Isaline Tobelander le Ven 19 Oct - 17:41, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Oslo Aerandir le Sam 15 Sep - 2:51

Vais-je enfin pouvoir mettre un nom sur ce visage ? De cette silhouette féminine, je n'en distingue que les contours, légèrement estompé par une tenue de Sorcière que je côtoie tous les jours. Les formes de cette jeune femme se perdent dans les méandres de l'étoffe qui l'habille et malheureusement pour moi, les seuls endroits où sa peau est apparente sont troublés par un brouillard à couper au couteau. Une vraie purée de pois ... Je ne vois rien ... Je devine c'est tout, mais cela n'est guère assez pour pouvoir nommer la personne qui me fait face.

C'est sa voix, seulement sa voix qui me permet de l'identifier. C'est d'une grande décadence. Tout ceci est affligeant. D'une désopilance grandissime et grandissante. Devant cette comparse, devant Isaline, je sens grandir en moi un sentiment de malaise encore plus important que lors de ma profonde solitude. Elle n'y est pour rien, c'est moi qui cloche. En règle générale je suis différent du tout au tout en fonction des gens et, avec Isa, je me suis toujours efforcé de rester calme et serein en ayant une attitude "normale". Seulement, ça risque de passablement se compliquer. Dieu sait que j'aime l'originalité et que cela me stimule, mais là, j'avoue sincèrement que la simplicité me ... simplifierait la vie.

‘‘ Toberlander je ... Pourquoi est-ce que tout le monde pose cette question alors que la réponse se lit sur mon visage. ’’

Les choses me heurtent, mais il n'y a pas que ça. Les expressions également et même si je ne vois pas son visage, je le devine. C'est pourquoi le sentiment de sur protection, de pitié et de compassion me répugne au plus au point.
Contradiction pour contradiction, j'ai envie de voir sa frimousse, même si cela va me faire du mal.

‘‘ En tout cas je peux te dire une chose, c'est qu'il fera froid en Enfer le jour où je m'apitoierai sur mon sort devant quelqu'un. ’’

Par contre, j'hésite à lui dire de s'approcher ou j'hésite à m'approcher. En vérité, c'est une personne que je ne cerne absolument pas. Toute personne que l'on ne cerne pas vous est naturellement étrangère et je ... Je crois bien qu'Isaline m'est entièrement étrangère. Alors, je me concentre et je reste serein, il faut que j'intériorise un maximum pour ne pas que mes frustrations jaillissent sur elle. Si je commence à lui parler ... C'est la fin.

Les corbeaux sont toujours là et leurs présences commence à m'exaspérer, en plus je n'ai plus de graines.
avatar
Oslo Aerandir
Vagabond des mers

Nombre de messages : 201
Age : 26
Date d'inscription : 19/08/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Septième année
Âge: Dix-sept ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Invité le Sam 15 Sep - 8:43

.


Dernière édition par Isaline Tobelander le Ven 19 Oct - 17:42, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Oslo Aerandir le Dim 16 Sep - 11:04

Les corbeaux s'envolent ho joie, ho bonheur ! J'allais craquer et les faire partir moi-même. Décidément je ne connais pas Isa mais elle m'est de plus en plus sympathique. Je n'ai malheureusement pas oublié mes soucis et la dernière phrase de Lucius tambourine dans ma tête comme un mauvais présage. Un mauvais présage, va t-il falloir que j'en revienne aux anciennes pratiques ? Les rituels chamanique de Sibérie m'aiderai sans doute à aller mieux. Un simple placebo certes, mais je pense que cela me soulagerai. J'adore mes origines ! Surtout en ce qui concerne les rites. J'ai au moins une idée de ce que je vais faire pendant la pause déjeuner, c'est déjà ça. En plus, pour ne rien gâcher, j'arriverai défoncé au cours de DCFM après ce genre cérémonie solitaire ... Que du bonheur, je vais pouvoir fuir mes responsabilités. J'ai l'air réjouis par cette idée ? En fait, il n'en est rien c'est la seule solution que j'ai et, vu qu'il me reste deux heures pour en débattre intérieurement, je changerai peut-être d'avis ... ou pas ...

J'ai voulu la voir de plus près, désormais c'est le cas ... Est-ce un exploit en soit ? Certainement pas, enfin aujourd'hui et en cette heure, ça n'en est pas un pour moi. Ca y est je me suis blasé tout seul avec mes réflexions, on a vraiment pas idée. Allez, on se motive, c'est pas le moment de flancher. Avec une étincelle d'intrigue dans le regard, je baisse les yeux et aperçois une boîte maintenue par des petits doigts fins et blancs. Je lève les yeux vers elle et, encore plus désemparé, je la scrute. Elle me propose de partager avec elle de la nourriture ? C'est vrai j'ai faim mais, elle n'a pas besoin de faire ça. Est-ce de la pitié là encore ou tout simplement de la gentillesse pure et simple ? Au diable les apparences et les interrogations !!!

‘‘ Oui. Assieds-toi. ’’

Sans attendre, je me lève et je dépose mes mains sur les siennes. Mes doigts glissent jusqu'à ses poignets et se referment dessus sans forcer, ils ne font que les entourer. Je fais un demi-pas vers elle et, devant son regard si pénétrant, j'esquisse un léger sourire.

‘‘ Bonjour quand même, excuse-moi de ma maladresse ... Isaline. ’’

Je pivote autour d'elle de telle manière à ce qu'elle se retrouve dos au banc. Je lâche une de ses mains, celle qui tient son butin tandis que l'autre glisse autour des doigts de la jeune femme. Mes ongles sillonnent ses phalanges et viennent se poster en position baisemain. D'une légère pression, je lui fais signe de s'asseoir. Je la laisse s'installer et je ne la lâche pas avant qu'elle soit assise. Toujours debout, je retire mon sac de mon épaule et je remarque qu'elle a toujours le sien. Je prends finalement place à côté d'elle en tailleur et je glisse sur moi-même pour n'avoir dans mon champ de vision que son visage.

‘‘ T’aimes pas les corbeaux je me trompe ? ’’, dis-je finalement en désignant les volatiles.

Ceux-ci reviennent désormais à la charge, voyant que la jeune femme s'apprête à ouvrir la boite dont le contenu serait un véritable régal pour mes papilles mais, je doute fort que je sois le seul intéressé par ce qui se trouve à l'intérieur. En cet instant, les oiseaux noirs m'apparaissent comme des vautours dont le ventre est le seul guide ...
avatar
Oslo Aerandir
Vagabond des mers

Nombre de messages : 201
Age : 26
Date d'inscription : 19/08/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Septième année
Âge: Dix-sept ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Invité le Dim 16 Sep - 15:52

.


Dernière édition par Isaline Tobelander le Ven 19 Oct - 17:42, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Oslo Aerandir le Mer 19 Sep - 5:25

‘‘ ... ’’

Vue sa façon de m’aborder ... ? Et bien, et bien, et bien. Me serai-je montré trop entreprenant toute à l’heure ? A bien y réfléchir ... sans doute oui. Mais au diable ! Advienne que pourra, le temps fera son œuvre et je ne vais pas me prendre la tête à cause d’un quiproquo qu’elle ne me fait même pas relevé. De plus, je dois dire que cela me fais légèrement sourire, pas un sourire sadique de manipulateur sentimental avisé, mais un simple sourire, chaste et franc. C’est une jeune femme très agréable à regarder et empourprer ses joues, ne serait-ce que pendant une seconde, ne serait pas pour me déplaire. Et pour une fois que je suis à l'aise, c'est autre chose qui vient m'encombrer l'esprit ! Pourquoi a t-il fallu que j'arrive en avance à ce maudit cours ... Je la regarde déposer la boite entre nous l’âme remplie d’incertitude.

Heureusement ou malheureusement pour moi, elle change de sujet.

‘‘ ... ’’

Ces choses ... On dirait qu’elle ne parle pas que des corbeaux. Se peut-il que cela fonctionne aussi avec les humains ... Ai-je du souci à me faire ? Certainement pas, enfin il ne me semble pas ... A moins que je ne me trompe ce n’est pas dans ma nature d’agir par intérêt ... Enfin l’occasion ne c’est pas encore présentée mais, à ma connaissance non. On peut toujours se tromper sur soi car l’objectivité n’est pas le propre de l’homme. A ça non ! Le slalom est le propre de l’homme et je slalom de temps en temps, histoire d’entretenir ma forme.

‘‘ Je ne pense pas détester les corbeaux puis-ce qu’il m’arrive de les utiliser comme je le ferai avec un hibou. Je ne les aime pas mais ils sont utiles alors je ne vais pas chercher plus loin. ’’

Ensuite, et cela me contrarie malgré moi, elle me parle à nouveau de mon humeur. Je fronce légèrement les sourcils en me rendant compte que je pensais à ça quelques secondes plus tôt ... Cela se voit tellement ? C’est tellement dérisoire de se poser la question que je m’exaspère moi-même. C’est pas comme si je m’étais posé quelque chose d’intelligent, pas du tout !!! Je me suis demandé un truc ridicule et désormais un long silence s’est installé. C’est très désagréable surtout que ce qu’elle m’a dit mérite une réponse

‘‘ Pour être tout à fait honnête avec toi, j’ai pensé ça un instant mais réflexion faite, non, t’as pas l’air d’être quelqu’un comme ça. Après je peux me tromper et même si c’est le cas je préfère ne pas savoir. Pour tout te dire, tu peux bien penser ce que tu veux ... mais cela ne te regarde en rien il faut bien l'admettre. ’’

Je n’ai pas dit ça par méchanceté même si certains mots étaient un petit peu trop fort pour ce que je voulais exprimer mais tant pis ça venait du coeur. Quoi qu’il en soit je me suis montré maladroit et entre deux bouchées de roulé au chocolat je tente une sorte de changement de sujet.

‘‘ Excellent ces roulés. Tiens j’y pense ! Tu veux te marrer ?! ’’
avatar
Oslo Aerandir
Vagabond des mers

Nombre de messages : 201
Age : 26
Date d'inscription : 19/08/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Septième année
Âge: Dix-sept ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Invité le Sam 22 Sep - 14:28

.


Dernière édition par Isaline Tobelander le Ven 19 Oct - 17:43, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Oslo Aerandir le Sam 29 Sep - 0:57

Je sens le regard d’Isaline sur moi. Je devine ce regard pour l’avoir vu tant de fois dans les prunelles des autres. Une lueur de curiosité. Une étincelle de parole. Un murmure de savoir éphémère. Se peut-il qu’elle soit ainsi, en quête de ce qu’elle croit que je vais lui révéler. Doucement je glisse ma main dans mon sac et resserre ma main sur une matière dure et froide. Vais-je continuer sur ma lancée, changer de sujet ou révéler quelque chose qui pourrait bien la faire marrer. Je ne sais comment l’expliquer mais je vois le danger arriver, je ne la connais pas. Bon point négatif comme positif. Elle m’est si étrangère que je peux lui parler sans craindre d’être jugé par une âme qui m’est chère. En outre cela me soulagerai mais, j’aurai toujours ce risque, cette sensation que je ne peux lui faire aucune espèce de confiance. Elle m’est étrangère, je ne peux ...

Je lève mes yeux au ciel. Mes yeux me piquent. Mon coeur me fait mal. Mes mains, mes jambes, tremblent. Doucement je sens que mes pupilles se dilatent. C’est étrange mais je le sens. J’essaye de garder une expression neutre mais le fait de sentir mes iris s’écarter me submerge. C’est une chose atroce que je n’avais encore jamais eu le loisir de tester et sincèrement je ne tiens pas à renouveler l’expérience.

** Tiens, il tombe bien lui ... **
‘‘ Rire va me faire du bien je pense ... Regarde. ’’

Je lève mon doigt en l’air, en direction de la forêt. Une silhouette bleutée voletant à trois mètres du sol arrive vers nous. La brume s’est faite moins dense et cette silhouette devient bien vite quelque chose d’identifiable. Le Pixie me fonce littéralement dessus et il se jette sur moi avec un cri aigüe à m’en briser les tympans. Il reste serré un instant dans mon cou et se démarque pour pouvoir regarder mon interlocutrice.

‘‘ Heu Isaline je te présente un ami qui ... n’a pas de nom. ’’

Le Pixie me saisit une main et m’interroge du regard. Je lui rends son interrogation et je fais claquer ma langue entre mes dents pour lui signifier que je lui expliquerai plus tard. Je serre doucement la toute petite main de la créature et étire un léger sourire. Ensuite, je le lâche et il s’avance vers Isaline. En général il est gentil avec les étrangers et il se contente de les observer. Là il détaille quelques secondes la Raven’ et virevolte autour de nous en poussant de petits cris aigües et en faisant pirouette et looping. Mon sourire s’étire bien vite à le voir et petit à petit cela se transforme en un léger rire qui va en s’accentuant.

Ce n'est pas à ça que je pensais, mais bon tant pis. Ma main desserre lentement ce que j'avais saisit dans mon sac et je la dépose sur mon genou en suivant des yeux le Pixie.
avatar
Oslo Aerandir
Vagabond des mers

Nombre de messages : 201
Age : 26
Date d'inscription : 19/08/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Septième année
Âge: Dix-sept ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Invité le Sam 29 Sep - 12:54

.


Dernière édition par Isaline Tobelander le Ven 19 Oct - 17:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Oslo Aerandir le Dim 9 Déc - 7:03

L'objet dont Isaline ignore tout est posé sur mon genou, maintenu par ma main qui a cessé de trembler, enfin une bonne chose. Je suis, comment dire ? ... En trin de perdre le fil de la réalité et du bon sens. La sensation de temps n'est plus et je ne pense qu'à suivre des yeux le petit être bleu qui virevolte sans s'arrêter. Je suis bien là, même si le banc est un peu froid et que la cloche annonçant la reprise des cours est en train de sonner. Doucement, le Lutin se stoppe et regard Hogwarts en maudissant les humains et leur stupide habitude de tout vouloir contrôler. Il pousse un soupir et je le comprends, tout au fond de moi je m'avoue qu le temps m'énerve de plus en plus. Dès qu'on s'occupe à faire quelque chose de bien, il faut que le temps nous rattrape et nous arrête, pour nous signifier qu'il est enfin l'heure et que l'on a des choses à faire.

En plus je n'arrive jamais à mémoriser les emplois du temps !! alors c'est dire si cette année commence bien, heureusement que je n'ai pas envie de pleurer comme "certains"! ... **Ai-je vraiment pensé ça ???** Bref, de toute façon, une fois mon second et dernier cours de la matinnée finit, je sais exactement ce que je vais faire de ma pause déjeuner et quelles répercutions cela pourra avoir alors au Diable !

‘‘ Dis-moi, tu aimes la poterie ? ’’

Surpris de ma propre audace, je me lève et regarde le pixie avec un mélange d'étonnement et de surprise, ce qui revient à peut près au même. Doucement, je me tourne vers elle et tente de parraitre normal tot en voulant lui expliquer la situation. Pour tout dire ça va pas être simple, mais je peux toujours tenter le coup non ? Qu'est-ce que j'ai à perdre franchement ... j'ai rien à perdre et plus on est de fous plus on rit surtout dans ce genre de situation ...

‘‘ Parce que vois-tu, cette vilaine créature a cru bon de faire des siennes dans les Serres et apparament, il a dû casser des choses parce que j'ai atelier poterie ce soir après les cours. Tiens regarde ... ’’

Je sors de ma poche le mot du Professeur de Botanique, légèrement froissé et le tend à Isaline, elle pourra d'elle même admirer la prose de cet cher Professeur :
Spoiler:
<< Oslo, j'ai une course à faire à Pré-au-Lard après le premier cours du matin, veille à passer à la Serre Principale, Ton Pixie a encore fait des siennes.
NB : Tu as de la poterie à faire ! >>
et la décision lui appartient, alors où est le problème ... Nulle part ! Il n'y a pas de problème, à chacun son libre arbitre !

Le problème est que, emprisonné de mes pensées, je n'ai pas réalisé qu'un petit objet d'argent est tombé par terre alors que je me relevais. C'est une magnifique plume, reliée à une fine chaine, et je ne la vois pas. Le pixie la vue, isaline je n'en ai aucune idée, mais moi, je n'ai même pas conscience que cet objet est à mes pieds alors qu'il m'appartient et que j'y tiens énormément ... Mais quel boulet ! de plus je suis debout devant elle, si près qu'il lui est presque impossible de se relever sans retomber presque immédiatement sur le banc glacial ... Boulet !
avatar
Oslo Aerandir
Vagabond des mers

Nombre de messages : 201
Age : 26
Date d'inscription : 19/08/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Septième année
Âge: Dix-sept ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Invité le Jeu 27 Déc - 9:31

.


Dernière édition par Isaline Tobelander le Ven 19 Oct - 17:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Oslo Aerandir le Mar 1 Jan - 9:22

Son interrogation me laisse perplexe, peut-être imagine t-elle que j'ai dit cela juste pour plaisanter, ou pire, pourme foutre d'elle ! Je me mords les doigts d'être aussi maladroit dans le choix de mes mots ! Si seulement je savais quoi dire à quel moment le dire cela ma faciliterait la tâche, mais bon on ne peut en demander trop aux pauvres humains que nous sommes ... Hâ ! Isaline a repéré la chaîne à terre et désormais sa main se trouve sur ma hanche, ai-je été plongé dans mes pensées longtemps pour ne pas m'en être apperçu ? Elle veut sans doute que je me recule afin qu'elle se lève mais ... non ! Elle ne restera pas assise, je me reculerai, mais elle ne se lèvera pas toute seule.

Doucement, je fixe sa jolie petite frimousse et étire un sourire évocateur avant d'approcher une main de son visage. D'un revers de main, j'enlève une fine mèche de cheveux qui barrait son champs visuel droit et mon membre continu sa course jusqu'à sa main en glissant avec douceur sur sa nuque, son épaule, son avant-bras, son bras, puis son fin poignet. Je récupère la chaîne et la fourre dans ma poche. C'est là qu'est sa place. Ensuite j'attrape Isaline par les mains et me recule tandis que je la fais se relever. On se retrouve comment dire assez près l'un de l'autre car je n'ai pas daigné la lâcher. Il ne manquerait plus que ça !

‘‘ Ou quoi ? Bien sûr que je te propose de venir avec moi ... ’’

Je le reconnait, d'accord ! Je me suis montré légèrement brutal et dans une situation telle que celle-ci ce n'était pas une chose à faire ! Mais je vais me rattraper ... promis ... ou du moins je vais essayer ...

‘‘ Deux options s'ouvrent à toi, accepter ou décliner. Qu'elle que soit ta décision je la respecterai mais j'aimerai bien que tu sois présente ... ’’

Un peu ... théâtral tout ça. Je ne m'améliore pas dis-donc ... Il serait peut-être temps que je fume une cigarette moi ... Je ne comprends déjà pas pourquoi cette idée ne m'est pas venue après le cours de Sortilège mais là, l'envie me titille ! me démange ! me brûle ! S'il n'y avait que ça qui brûlait en moi je crois que je serai tout les jours serein. Laissons tomber les idées nicotinesques et concentrons-nous sur notre Vélane, tout simplement ... [ HJ : désolé, trop tentant ... ]

‘‘ Alors, c'est oui ou c'est non ? Isaline ... ’’
avatar
Oslo Aerandir
Vagabond des mers

Nombre de messages : 201
Age : 26
Date d'inscription : 19/08/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Septième année
Âge: Dix-sept ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Invité le Jeu 3 Jan - 10:52

.


Dernière édition par Isaline Tobelander le Ven 19 Oct - 17:44, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Oslo Aerandir le Ven 4 Jan - 14:57

‘‘ Tu as sans doute raison je vais moi aussi être en retard ... ’’

Elle s'est déjà écartée de moi et je rearde bêtement le banc où elle était assise quelques secondes plus tôt. Bêtement est sans doute le mot car je n'arrive pas à en détacher mes yeux et pourtant se serai sur ma condisciple que mon regard devrait rester scotcher, comme quoi, Kanvar a raison, je ne sais pas me comporter comme il le faudrait avec les femmes. ** Pauvre petit Raven' paumé comme il dirait** Cette simple pensée arrive à me raviver la mémoire. Je ne suis pas seul, et la jeune femme doit sans doute attendre ne serait-ce qu'un hochement de tête de ma art pour avoir une idée fixe de ce "rendez-vous".

‘‘ Je serai sûrement à l'intérieur lorsque tu arriveras, n'hésites pas à entrer, à cette heure-là et le jour de la rentrée, il n'y aura sans doute personne. ’’

Enfin fasse à elle, je la regarde faire demi-tour et prendre le chemin du château avec une démarche pressée. Essayant de me convaincre que ce n'est pas moi qu'elle fuit mais qu'elle ne veut pas aggraver son cas devant son Professeur, je la laisse s'en aller. Elle disparait sans oublier de me dire un chaleureux "A ce soir ", j'attrape mon sac et me lance en direction d'Hogwarts. Mettant à plus tard la recherche de mon emploi du temps, je commence à monter les escalier. Personne, nada, rien. Avant de filer en classe, je me dis que j'ai bien le temps de m'en griller une alors pourquoi pas ... Pensif j'ajoute en regardant les escaliers :

‘‘ A ce soir, Isaline. ’’

A l'extérieur, voyant des miettes de notre festin sont restées aux pieds du banc, les corbeaux reviennent à la charge et s'arrache nos maigres restes dans une volée de plumes.

[ HJ : Court, je sais mais j'avais pas d'idée pour cloturer ... Shame on me ! ]
avatar
Oslo Aerandir
Vagabond des mers

Nombre de messages : 201
Age : 26
Date d'inscription : 19/08/2007

Personnage
Maison: Ravenclaw
Études: Septième année
Âge: Dix-sept ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corbeaux, pause et brume persistante

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum