Dean Julian Creach

Aller en bas

Dean Julian Creach

Message  Dean Cre le Sam 8 Sep - 15:09

Nom: Creach
Prénom: Dean Julian
Âge: 17 ans

Année: 7ème Année
Maison: Gryffindor
Animal: Un petit hibou très partique

Matière Favorite: Métamorphose et Potions, ainsi que Botanique qui est liée aux potions.
Hobbies: Hum, le jeune Dean ne passe guère son temps
en banalités tel que les loisirs, mais il apprécie néanmoins de se
détendre devant un match de Quidditch. Car si lui même ne sait pas
voler, il apprécie la beauté d’un vol bien effectué. Mis à part cela, Dean est un adepte des échecs magiques qui font appel à beaucoup de
logique et d’intelligence, et le jeune homme est loin d’être dépourvu
de ces deux qualités. Ce sont les deux seules choses qui peuvent
apparaître parmi les passe temps du jeune Creach.

Bande/Amis: Aucun

Caractéristiques Physiques:

Un grand jeune homme brun. C’est la première impression qui se dégage de Dean et elle n’est pas tout à fait fausse. Le jeune homme est assurément très grand, mesurant presque 1m85. Sa grande taille plutôt précoce est liée à sa croissance tout aussi précoce qui s’est stoppé lorsqu’il a eut ses 16 ans. Il mesurait donc déjà cette taille là en entrant en 6ème année, et fort heureusement il n’a plus grandit après. Son poids, proportionnel à sa taille semble contredire la fine taille que le jeune homme arbore. En effet, s’il est grand il n’est pas gros du tout, bien que son apparence frêle ne soit qu’apparente justement puisqu’il est plutôt musclé. Pas de ces muscles visibles et énormes comme ceux des grosses brutes, mais fins et légèrement dessiné. Lorsque le jeune homme se met torse nu, beaucoup de filles sont à baver devant son torse dirons nous parfait. Ses pectoraux sont à peine visible, mais ils sont soulignés tout de même et donc, ils sont faiblement dessinés. Ses abdos sont eux visibles, mais ce n’est pas choquant, ce ne sont que de simple tablettes de chocolats dessinées certes, mais aussi au combien discrète. Les épaules du jeune homme paraissent puissantes, et son dos tout autant. Le jeune homme se tient parfaitement droit du fait de son éducation, et sa grandeur est ainsi accentuée, le faisant paraître plus grand qu’il ne l’ai réellement.

La seconde impression qui se dégageait du jeune était sa couleur de cheveux, le brun. Ce n’est pas vraiment sa couleur. Il ne l’est que lorsqu’il se tient à l'obscurité. Ainsi, lorsque la clarté est maîtresse, ses cheveux tirent plutôt vers le châtain, presque clair parfois. Les cheveux sont coupés courts, mais moins sur le haut du crâne, ce qui permet au jeune homme de se faire une sorte de crête qu’il fait tenir grâce à du gel moldu. Cependant quelques fois, il préfère simplement passer sa main dans ses cheveux, main au préalablement couverte de gel afin de faire tenir les cheveux en fonction d’où est passé la main ce qui confère au jeune homme une coiffure d’allure décoiffé, et pourtant très coiffé.

Lorsque l’on regarde le visage que surplombe ces cheveux d’une couleur que nous allons qualifiée d’indéfinissable. On remarque qu’il est harmonieux, malgré les traits parfois durs. Dean a en effet un menton anguleux qui montre une détermination à toute épreuve, son front dégagé et grand renforce cette idée. Son nez aurait pu être parfait sans cette déviance en haut de l’arête nasale. Cette légère déviance est du à un coup qu’il s’est pris sur le nez il y a peu par son père. Le nez n’est pas cassé mais uniquement dévié en haut. Seul mouton noir de ce visage séduisant malgré ces quelques petits défauts insignifiant, les oreilles du jeune homme. En effet, elles lui semblent énormes car elles descendent très bas sur le visage…

Son visage paraît donc à première vu comme dur mais séduisant, sa dureté est accentuée lorsqu’il ne s’occupe pas de se raser, laissant pousser une légère barbe, même si cette barbe est très souvent dégarni car il n’est pas encore assez mûr pour que la barbe pousse comme celle d’un adulte.

Les deux choses dont Dean est particulièrement fier, sont sans nul doute ses yeux. D’une couleur tout aussi indéfinissable que celle de ses cheveux, ils semblent chaleureux et affectueux. Ce n’est qu’une impression, une impression travaillée au fil des années par le jeune homme, pour paraître gentil alors qu’il ne l’ai guère, mais revenons plutôt à la couleur de ces deux yeux. Ils sont ambrés plutôt, mais lorsqu’il fait plus sombre, ils tirent vers le vert marronné. Le regard du jeune homme est très mystérieux, mais si l’on ne devait se fier qu’à ses prunelles magnifiques, Dean aurait entre les bras de très nombreuses filles incapable de se retenir de lui sauter dessus. Seulement lui évite toujours ces contacts.

Comment changer son visage simplement, en souriant évidemment. Car on ne peut pas dire que Dean ait le sourire facile, mais lorsqu’il sourit, le jeune homme change du tout au tout. En effet, son visage dur s’adoucit comme par magie, et deux mignonnes fossettes se dessinent au coin des lèvres du jeune homme. De plus, le jeune homme arbore un sourire made in Colgate et ses dents parfaitement blanches se révèle au monde entier.

Caractéristiques Psychologiques:

Mal dans sa peau. C’est le premier sentiment qui se dégage de Dean. Tout le temps à se remettre en question, il ne supporte plus les railleries des autres élèves. C’est ce qui fait de cet élève un garçon froid et solitaire, qui ne désire rien de plus que de se venger des autres, enfin de ceux qui lui ont fait un jour ou l’autre du mal. Pourtant, le jeune irlandais n’est pas quelqu’un de foncièrement mauvais. Il est plutôt du genre doux rêveur, mais lorsqu’il revient sur terre, il veut se venger, toujours se venger…

Cela fait de lui une personne hautement skyzophréne, et aussi lunatique. Il
a deux personnalités, qui peuvent s’exprimer n’importe quand, et elles changent en général souvent. Ainsi, Dean est extrèmement difficile à vivre, heureusement pour les autres, il préfère rester seul. Mais ce n’est pas seulement personnalité qui fait cela, c’est surtout parce qu’elle existe. En effet, le jeune homme a appris à préférer la solitude, mais qui était en fait imposé par les autres élèves qui avait en quelque sorte peur de lui…

Maintenant, Dean est toujours aussi skyzo et aussi lunatique, mais d’autres caractères s’ajoutent avec l’âge. Il n’a toujours pas pris confiance en lui, mais d’une certaine façon, il a moins peur de ce que pourrait penser les autres. Peut être est ce parce que désormais il fait peur aux autres…

Lorsqu’il est plutôt considéré comme noir, Dean devient extrêmement violent et très vindicatif. Il dit ce qu’il pense de façon crue, ne se préoccupant d’aucune façons des conséquences que son geste pourrait provoquer. Il a eut de nombreuses heures de colles à cause de ce trait de caractère. De plus, le jeune homme est extrêmement froid, et il envoie balader toutes les personnes qu’il croise. Ce qui est préoccupant c’est que lorsqu’il est comme ça, Dean est sûr de lui, et il s’aime (façon de parler
mdr^^), en fait il est tout ce qu’il veut être en temps normal. Son état que l’on pourrait qualifier de secondaire le rend machiavélique et manipulateur. En gros, il possède presque tous les défauts de la terre, qui ne sont pas vraiment contrebalancé lorsque Dean est dans son état normal.

Ainsi, dans son état normal, c’est un doux rêveur, qui ne souhaite qu’une seule chose, que l’école se termine. Il se fait très facilement marcher sur les pieds, et ne réalise jamais à quel point il est ridicule de penser qu’il est moins bien que les autres. Ainsi, il ne cesse jamais de se dévaloriser, et est d’une jalousie sans borne pour les dragueurs invétérés. Il aimerait tellement leur ressembler, il est donc terriblement envieux envers tous ces types qui n’avait qu’à claquer des doigts pour avoir une fille amoureuse à leurs pieds. Dean lui, s’estimait tellement inférieur à eux qu’il n’osait pas aller voir les filles. Bien que très séduisant, le jeune homme n’avait pas du tout confiance en lui, et ce fait le faisait devenir un parfait novice en
matière d’amour et de filles.


Signe(s) Particulier(s): Dean est Schyzophrène.
Ambitions: Devenir un médicomage reconnu par ses pairs.
Baguette: La baguette de Dean est faite en bois de rose. Elle mesure 24,5 centimètres, et est très souple. Sa composition est étrange car elle allie un cheveu de sirène à un nerf de dragon. Cela lui donne un caractère fougueux, et la rend puissante pour les métamorphoses.


Dernière édition par le Sam 8 Sep - 15:45, édité 2 fois

Dean Cre
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dean Julian Creach

Message  Dean Cre le Sam 8 Sep - 15:10

Histoire:


Des parents qui ne s’aimaient pas vraiment,
Un bébé qui n’était pas désiré,
Allait il être heureux ?



Une silhouette encapuchonnée traversait en tout hâte une ruelle mal
éclairée, heureuse, pressée, impatiente. Cette silhouette trahissait toutes ces émotions rien qu’à son allure qui était rapide, mais tout autant allègre. Tout dénotait une envie pressante de retrouver quelqu’un, une personne qui pouvait la faire languir comme maintenant. Dans ce cas bien précis, il s’agissait d’un amant, un homme duquel la silhouette avait été séparé bien trop longtemps. Il ne s’agissait pourtant que de quelques jours de séparations, mais ces jours ont été longs, bien trop longs… La jeune femme (car il s’agissait bien d’une femme) se nommait Elena Cardniss et sa hâte n’était pas due à un désir charnel trop longtemps refoulé, non Elena avait une grande nouvelle à annoncer à l’homme qu’elle aimait.

Elena frappa trois petits coups à une porte située dans un quartier agréable, dans une petite ruelle calme et sans histoires. Elle n’attendit guère plus que le temps nécessaire à dire ‘expelliarmus’ avant que la porte ne s’ouvre, révélant un homme. Il était beau, c’était indéniable, ses yeux de couleurs ambre semblaient pouvoir faire fondre n’importe qu’elle cœur et ses cheveux indiscipliné pour le faire paraître comme rebelle. Il était grand et bien bâti et c’était en fait un tombeur comme on n’en fait plus. Avec le physique qu’il avait il pouvait après tout se le permettre. Il jeta un rapide coup d’œil à la nouvelle venue, et ouvrit grand la porte lorsqu’il la reconnu comme celle qui partageait son lit depuis déjà quelques semaines. Il la fit entrer rapidement, refermant la porte derrière elle. Sur celle ci, un nom était écrit, Julian Creach.

Tout en refermant la porte, Julian se demandait pourquoi la jeune femme lui rendait visite alors que l’on était mardi. Habituellement, la jeune femme ne venait que les veilles de ses congés, c’est à dire le mercredi et le samedi. Cependant il était heureux de la voir, et pour plusieurs raisons d’ailleurs. La première, c’était qu’il s’ennuyait en sa présence, à 21 ans à peine, il avait envie de voir du monde, et surtout des belles filles. Si Elena en était une, elle était ennuyante à souhait à parler de choses complètement inutiles. Elle n’était en fait bonne qu’à une chose, mais la précision est inutile je pense. Cela nous amène donc à la raison principale pour laquelle il était heureux de la voir, il pourrait enfin rompre avec elle, lui qui attendait cela depuis déjà plusieurs jours. Pourtant d’habitude il ne se lassait pas aussi vite de ses compagnes, mais là c’était le cas. En poussant un soupir quasi inaudible, Julian regarda Elena s’installer dans un siège, tout en réfléchissant à une manière simple et rapide de se débarrasser d’elle. Mais il était dit que cette femme était nées pour lui prendre la tête car au moment où il ouvrit la bouche pour prononcer les mots salvateurs, Elena en faisait de même :


« Elena je… »
« Julian il faut que… »

Bon prince, et surtout parfait gentleman, Julian inclina la tête pour laisser parler sa compagne. Ce fut une grosse, et certainement la pire erreur de toute sa vie. Le jeune homme le regrettera ensuite toute sa vie, même si au moment présent il ne le savait toujours pas. Elena quand à elle, avait du mal à prononcer ce qu’elle avait à dire, pourtant elle le devait, il était désormais vital qu’il connaisse toute la vérité sur elle. Peut être n’était ce pas si important, mais pour elle c’était une question de vie ou de mort. Lorsqu’ils parlèrent au même instant, Elena eut l’espoir fou que le jeune homme voulait comme elle parler de futur commun et elle aurait aimé qu’il commence, mais l’homme de sa vie était trop bien élevé pour cela. Elena prit donc une grande inspiration, et se mit à parler d’une voix vibrante d’émotion :

« Julian, ce que j’ai à dire est d’une grande importance, alors je te demanderais s’il te plaît de ne pas m’interrompre, et surtout de me croire sur parole… »

Alors qu’Elena prenait une nouvelle inspiration, Julian eut un instant de mal être, et il se demandait ce qui pourrait être si important. Connaissant la jeune femme cela serait sûrement quelque chose que lui même considèrerait comme banal, mais il ne pu s’empêcher d’avoir un très mauvais pressentiment, comme si elle allait lui annoncer une nouvelle terrible. L’homme fut interrompus dans ses réflexions lorsqu’il entendit la voix de la jeune femme retentir de nouveau :

«Bien alors euh,… par où commencer ? A vrai dire je ne sais pas où je pourrais commencer mon histoire pour que tu puisse y croire sans trop de difficultés. Bien alors euh… »
« On dirait que tu t’apprêtes à révéler un secret d’Etat, calme toi Elena… »

Julian était déjà exaspéré par l’histoire qu’elle s’apprêtait à raconter. Elle allait être inintéressante et le jeune homme n’avait pas vraiment envie de perdre du temps à l’écouter. Il n’avait donc pas hésité à interrompre la jeune femme malgré son envie qu’il n’en fut rien. Cependant, lorsque Julian croisa le regard de la femme, il sentit sa témérité s’en aller. Jamais il n’avait été regardé par un regard aussi noir que celui ci. Aussi décida t’il de se taire à l’avenir, pour éviter que la situation ne se reproduise. La jeune femme reprit son discours, de façon beaucoup moins hésitante cependant:

«Ne m’interromps pas je te dis. Bon alors allons y. Je suis née il y a 20 ans dans un manoir perdu dans la campagne londonienne. Ma mère était heureuse d’avoir enfin un enfant car elle croyait ne jamais pouvoir en avoir. Mon père devait l’être encore plus car il avait enfin un héritier à son sang si précieux et si pur. Bien sûr tu ignores ce que cela signifie, mais bon ce n’est pas grave. J’ai donc été élevée comme une parfaite petite sorcière jusqu’à mes 11 ans… »

Elle se tut quelques secondes comme pour chercher ses mots, sans pourtant remarquer l’effet que provoquait ses paroles sur Julian. Il se sentait pâlir, et son incompréhension allait grandissante. Elena continua donc à parler, d’un ton gentil et presque heureux :

« A partir de ce moment, j’ai pu aller à Poudlard, la grande école des sorciers. J’ai été répartie à Hufflepuff, pour le plus grand malheur de mon père qui pensait que j’allais suivre ses traces à Slytherin. Je ne brillais pas par mes résultats scolaires, mais j’étais heureuse à Poudlard car j’avais enfin des amis, et surtout j’étais loin de mes parents. J’ai passé mes BUSE, puis mes ASPIC avant de quitter Poudlard. Pour malheureusement retourner dans le manoir de mon père à sa demande. Je n’y resta cependant que quelques jours à peine, suffisamment pour découvrir que mon père voulait me marier à un noble de pacotille. Je me suis donc enfuie en Irlande, où je t’ai rencontrer, pour tomber amoureuse de toi malgré que tu sois un moldu. Cependant, maintenant que je suis enceinte, mon père ne pourra pas nous reprocher notre union, même si tu es ce que tu es… »


Elle avait l’air triomphant de celle qui a jouer un bon tour à son père et Julian se sentit comme manipulé. Il avait tiqué naturellement sur des mots comme Moldu, Sorcier, Poudlard, Slytherin, Hufflepuff, BUSE, ASPIC, enceinte, union, mais ce n’était pas l’hébétitude qui l’animait maintenant mais plutôt la rancœur et le dégoût pour cette fille. Cette femme était folle à lié, et était tomber enceinte de lui. Sûr qu’elle avait inventé cette histoire pour lui soutirer de l’argent, aussi lâcha t’il d’un ton froid :

« Tu es folle à lié Elena… C’est de l’argent que tu désires c’est cela ? Attends je vais te faire un chèque comme ça tu auras ce que tu veux… »

Elena se crispa comme s’il l’avait frappé et des larmes commencèrent à perler aux coins de ses beaux yeux verts. Il n’avait pas compris, il n’avait rien compris. Elle l’aimait mais ça ne semblait pas du tout réciproque. Par ces mots il venait de lui briser le cœur, et elle dit d’un ton déprimé :

« Tu ne comprend pas… Tu es un imbécile de première, et moi qui pensait que je pouvais te faire confiance, que tu m’aimais… Je suis une imbécile en fait… »

Sur ces mots, elle transplana dans son appartement miteux, laissant Julian se questionner sur le pourquoi de sa disparition. Comment avait elle pu disparaître comme ça devant ses yeux. Il n’avait rien vu, rien entendu si ce n’est un petit bang. Que s’était il donc passé ? Etait ce un rêve ? Oui ça devait être ça, c’était sûrement un mauvais rêve. Pour en être sûr, il se pinça durement la fesse, avant de se rendre compte qu’il avait mal, et que ce n’était donc pas un rêve… Il décida sur cette pensée à aller se coucher, et ce malgré tout ce qui venait de se passer pour lui. Le sommeil ne vint cependant pas à lui comme il l’aurait souhaité. Il mit en effet beaucoup de temps à s’endormir, et lorsque morphée vint le prendre dans ses doux bras, ce n’était que pour lui infliger des rêves cauchemardesques où Elena était omniprésente. Lorsqu’il se rendit compte qu’il n’arriverait pas à dormir normalement, l’homme se leva avec une décision en tête. Il allait épouser cette femme, donner un nom à cet enfant, et gâcher sa vie à cause de cette idiote.

Il se rendit donc rapidement à l’appartement de la jeune femme, qu’il n’avait visité qu’une fois, pour faire sa proposition. Il frappa trois rapide petits coups, et attendit quelques minutes avant de réitérer comme la jeune femme ne répondait pas. Il n’était pas patient de nature aussi lorsqu’il vit que la jeune fille n’allait pas répondre, il frappa un grand coup sur la porte, qui s’ouvrit quelques secondes après :


« Je ne veux pas te parler Julian… »
« Elena, veux tu m’épouser ? »

Un silence profond suivi cette déclaration, Elena fixait le jeune homme avec suspicion comme si elle doutait de sa sincérité. Mais voyant, qu’il restait campé sur ses décisions, elle lui sauta au cou, montrant là tout son amour, alors que Julian ne ressentait lui que de l’obligation dans ce qu’il faisait…


7 mois plus tard…



Le bébé était né depuis trois semaines seulement, et le mariage qui unirait ses parents allaient avoir lieu dans les minutes qui suivraient. Elena Cardniss allait devenir Mrs. Elena Julian Creach. Elle insistait pour que le mariage soit consommé afin que son père ne voit aucune faille dans leur mariage. Ce fut la dernière fois qu’ils firent l’amour…


9 mois plus tard…


Un nouveau bébé naissait, après Dean, c’était le petit Liam Stanley, plus communément appelé Liam bien sûr. Les deux enfants furent élevés ensemble, presque en même temps puisqu’ils avaient presque le même âge. Leur vie commençaient, mais allait elle être bonne pour autant ?

Des années plus tard…


De l’amour à la haine il n’y a qu’un pas,
La limite est aisément franchissable,
Peu réussisse à éprouver l’un puis l’autre,
C’est en général l’un où l’autre…


Il était tard, la nuit venait de tomber mais les deux enfants n’avaient pas du tout envie d’aller se coucher. Après tout ils avaient huit ans maintenant alors ils pouvaient regarder le film à la télé, comme les grands le faisait parfois… Lorsqu’ils entrèrent dans le salon, les deux enfants remarquèrent que leur père n’était toujours pas rentré, ce qui inquiétait fortement leur mère puisqu’elle était flanqué devant la télé, alors qu’elle n’était même pas allumer. Le plus âgé des deux enfants, qui avait presque 9 ans maintenant, s’approcha de sa mère alors que la porte s’ouvrait très violement… Effrayé, le petit Dean courut se réfugier sous la table à manger, entraînant son frère avec lui. Certainement que lui aurait préféré rester debout à regarder, mais Dean l’avait déjà fait une fois lorsque Liam dormait, et il avait les côtes encore douleureuses :


« …passé où tes fichus gamins »
« Julian arrêtes tu me fais mal… »
« J’ai trouvé une pension superbe pour eux deux, ils ne seront même pas séparé. »
« Julian non je refuse de me séparer d’eux… »

Une claque retentissante se fit entendre, et les larmes de Dean ne pouvaient s’empêcher de couler. Il jeta un regard à son petit frère, et lui aussi pleurait. Ils avaient peur, peur de ce que pourrait faire cet homme violent si jamais ils se montraient. Les bruits de coups se multipliaient, et Liam ne pu s’empêcher de pousser un petit cri apeuré. Les coups s’arrêtèrent, et des pas venaient dans leur direction. Dean ne savait pas, il ignorait ce qu’il se passerait si l’homme les trouvait.


« Ah vous voilà… »

Dit une tête qui venait de descendre vers eux. Il n’y avait plus aucune trace de beauté sur le visage désormais ravagé par l’alcool. Il n’y avait plus que haine et mépris, il n’y avait plus que des traits vides et sans formes… Dean serra son frère contre lui, avant de s’enfoncer de plus en plus loin sous la table. Il ne voulait pas se faire frapper de nouveau, et surtout il ne voulait pas que son frère se fasse frapper. Et soudain, une nouvelle fois il y eut un coup, mais cette fois c’était comme un choc par terre. Le jeune garçon rouvrit les yeux, sans même se rappeler les avoir fermés et il vit son père étendu par terre, sans connaissance… Ils sortirent de sous la table, et virent leur mère en pleurs non loin du corps étendu de son mari. Elle l’aimait, il la haïssait, il les haïssait…

3 ans plus tard…


Deux petits garçons très semblables mais pourtant extrêmement différents
attendaient côté à côté, devant le train rutilant. Ce n’était pas des jumeaux, mais ils étaient frères, cela se voyait très bien. L’un des deux cependant, le plus petit en taille, semblait bien plus à l’aise que l’autre. Ils n’avaient que 9 mois d’écart, mais ces mois étaient comme inexistant entre eux. Enfin pour l’instant… Ils attendaient tous les deux que leur mère les laisse partir, mais elle ne semblait guère encline à les laisser partir. Le plus âgé des deux frères attrapa la main de sa mère, lui montrant tout son amour par ce simple toucher. Puis il attrapa la main de son frère et ils grimpèrent ensemble dans le train. Le trajet se passa sans encombres, et lorsqu’ils arrivèrent enfin à Poudlard, ce fut le déchirement. Les deux frères n’allèrent pas dans la même maison, et ce fût le début de la fin pour Dean. Oh il n’avait absolument aucun problème en cours car il suivait bien et il
avait une bonne faculté d’assimilation. Cependant, c’était au niveau mental que ça n’allait plus. Il ne cessait de se dévaloriser de son frère, qui lui devint rapidement la coqueluche de ses camarades. Plus l’année passait, et plus les deux frères s’éloignaient. L’un perdant totalement confiance en lui, et l’autre devenant cynique et froid.


Dernière édition par le Sam 8 Sep - 15:21, édité 1 fois

Dean Cre
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dean Julian Creach

Message  Dean Cre le Sam 8 Sep - 15:11

Les 5 années suivantes…


Plus rien n’allait pour Dean, sauf les cours encore et toujours. Il devenait
de plus en plus distant avec les autres, préférant se parler à lui même. Il développa dans ces moments une sombre schizophrénie, bien que pour lui ce n’était qu’une simple distraction, un simple double de lui un peu plus méchant. Deux personnalités s’ouvrirent, l’une gentille et rêveuse, mais très peu en confiance et l’autre froide et mesquine, et très désagréable. Il devint un solitaire total, parlant très peu avec ses camarades… Cette état resta stationnaire jusqu’au jour où en 6ème année, il fut appelé par le directeur. Il se dirigea donc vers le bureau, et fut étonné d’y voir son frère. Il ne se parlait plus désormais, sauf pour s’insulter copieusement. Il su immédiatement que quelque chose n’allait pas. Et en effet c’était peu dire, leur mère était morte, sous les assauts répétés de son père. Ils furent autorisés à rendre un dernier hommage à leur mère… Cet enterrement changea Dean radicalement, bien qu’il conservera toujours sa schizophrénie, il va tenter de se faire des amis…



Il pleuvait, le cercueil blanc était plein d’eau mais les deux garçons côte à côte n’y prenaient pas garde. Eux fixaient l’homme qui faisait son office. Il prononçait des paroles impersonnelles, et Dean n’avait que faire de ces paroles. Un mouvement sur sa gauche, et Dean fut attiré par ce mouvement. Il tourna brusquement la tête, et vit son père juste à côté de lui. Il avait une nouvelle fois bu, et ses paroles glacèrent le cœur du jeune homme :

« Tu es comme ta mère, tu es faible, tu n’es qu’un imbécile qui restera un imbécile. Ton frère n’est pas mieux. Il se fera avoir avec ses manières de jeunes coqs, il deviendra un homme sans propre identité… »

Dean ne pleura pas ce jour, il répéta à son frère ce que l’homme avait dit, et ils retournèrent à Poudlard…


L’année se termina rapidement, et ils rentrèrent chez eux. Ils passèrent un été tranquille car Dean était maintenant majeur et son père avait peur de la magie donc il les laissa tranquille.

Rentrée pour la 7ème année :

Une nouvelle ère arrive

Le deux jeunes gens avaient fait la paix, mais ce n'était pas pour autant que tout était rose. Dean espérait cependant qu'avec le temps les deux frères redeviendraient aussi proche qu'il ne l'était étant petits...

PS: La famille est décrite dans l'histoire mais au besoin je peux refaire un paragraphe.
PS2: A cause des copier coller de word, la mise en page à été modifiée, je vais arrangé ça!!
PS3: C'est arrangé!!
PS4: (Oui oui j'adore ça :P): J'ai lu le réglement et m'engage à le respecter!!!

Dean Cre
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dean Julian Creach

Message  Remus Lupin le Sam 8 Sep - 15:39

Bienvenue à toi!
C'est bon d'avoir un nouveau membre, le forum est dans une passe un peu down, c'est derniers jours... Enfin bon!

Tout d'abord, petit précision : Serait-il possible de retirer le "J." de ton pseudo, s'il te plaît? Nous n'apprécions pas trop les innitiales dans les pseudos, et en mettant ton deuxième prénom dans ta fiche, cela devient un peu innutile. ^^'

Venons en maintenant à ta fiche. Premièrement, je te félicite, tu as une qualité d'écriture étonnante!

Tu as toutefois oublié les Hobbies il me semble, ce serait donc bien de les ajouter. ^^'

Sinon, en général, je crois que ton histoire est bien...
Il faudra toutefois attendre les deux autres Admns pour que ta fiche soit validée!

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dean Julian Creach

Message  Dean Cre le Sam 8 Sep - 15:44

J'ai effectivement oublié les hobbies xD Je vais corriger ça de suite!!

PS: Le je crois que ton histoire est convenable veut il dire: J'ai eut la flemme de lire en entier j'ai lu que dans les grandes lignes? xD
PS2: (faut vraiment que j'arrête avec les PS moi^^) Si vous trouvez une fiche absolument semblable sur un autre site, je tiens informé que la fiche est de moi aussi. Mais seulement le forum ne m'interresse plus et ça serait dommage de gâcher une fiche^^

EDIT: Les hobbies ont été rajoutés...
Au fait, je tiens à indiquer que ça sera mon premier forum RP avec la première personne du singulier alors la qualité d'écriture risque de baisser!!

Dean Cre
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dean Julian Creach

Message  Remus Lupin le Sam 8 Sep - 16:37

Non, j'ai lu ta fiche en entier, je t'assure. ^^'
Je disais juste ça car, selon moi, elle est bien, mais que j'attends de voir si Dmund et Noäh seront du même avis que moi. (:

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dean Julian Creach

Message  Kynalis Drew le Dim 9 Sep - 7:04

Bienvenue cher Dean! =D

J'adooore ta fiche :D j'espère que tu vas bien te plaire ici à Hogwarts 74 ! ;)

Bonne intégration et bonne chance, si tu as besoin d'aide , les Admins , modos ou tout simplement les membres sauront te guider =D

Et pour la première fois que tu vas employer la première personne du singulier, je suis sûr que ça va bien aller, ce n'est pas si dûr, il faut juste entrer dans le personnage! ^-^

Edit: J'ai trouvé une image qui ressemblait à ton avatar sur le skyblog à un membre (Charlie) et j'ai décidé de fair eune siganture pour m'occuper xD Donc si jamais tu aimes bien , tu peux toujours l'utiliser ;D


_________________
avatar
Kynalis Drew
[Modérateur]
Mythomane Romantique

Nombre de messages : 866
Age : 24
Date d'inscription : 04/08/2007

Personnage
Maison: Slytherin
Études: Sixième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dean Julian Creach

Message  Dean Cre le Dim 9 Sep - 11:33

Oh merci beaucoup, pour tout (le compliment sur la fiche, la signature, la bienvenue, bref tout^^)

Remus: Oh je suis content que tu ais tout lu alors Very Happy

Dean Cre
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dean Julian Creach

Message  Invité le Dim 9 Sep - 19:47

désolé DE MON ABSENCE ;_;

Belle fiche ^^ je valide~

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dean Julian Creach

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum