Inquiétude chaleureuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Inquiétude chaleureuse.

Message  Remus Lupin le Mar 14 Aoû - 14:39

Je dois admettre que cela fait vraiment du bien d’être enfin de retour ici. Hogwarts, c’est un peu ma maison, même si j’en ai déjà une à Londres. Je me plais beaucoup plus ici que chez moi, seul, parfois en compagnie de ma mère. Ici, j’ai la chance d’être avec mes quelques amis – mes meilleurs amis, en fait –, sans compter l’ambiance chaleureuse qui règne ici. Et puis, j’ai toujours particulièrement aimé l’école, sans vraiment savoir pourquoi. J’aime être en classe, pouvoir me concentrer sur le cours et non sur ce qui se passe dans ma vraie vie en dehors de l’école. Le fait que j’aime apprendre doit sûrement influencer l’affection que j’éprouve pour Hogwarts.

La Salle Commune est sans aucun doute l’un de mes endroits favoris. Qui n’aime pas cette pièce, de toute façon? J’aime venir faire mes devoirs ici, sauf quand il y a trop d’agitation autour de moi, bien entendu. Sinon, je passe en partie toutes mes soirées ici, habituellement en compagnie des autres Maraudeurs. Enfin, à peu près tout le monde passe ses soirées ici car, après le couvre-feu, il est interdit de quitter sa salle commune.

Ce soir, malheureusement, c’était particulièrement bruyant. (Comme à chaque rentrée, quoi.) Les festivités, la joie d’être revenu à Hogwarts, de retrouver ses amis. Mais, par chance, les gens ont commencé à quitter les lieux plutôt rapidement, il ne reste donc plus grand monde ici.

Je suis assis à l’une des tables avec Peter, tandis que nous jouons une partie d’échec. J’ai bien conscience que je vais encore perdre, mais si ça peut lui faire plaisir, pourquoi pas. J’accote mon menton dans ma paume et scrute attentivement l’échiquier devant moi. J’ignore complètement quel mouvement effectué, et fais abstraction du long bâillement que Wormtail vient de pousser. Personnellement, je ne suis pas fatigué du tout. Il faut dire que cela fait un bon moment déjà que j’ai peine à dormir, et je crois que cela paraît. J’espère simplement que cette insomnie finira par se dissiper, car j’ai de plus en plus l’air d’un cadavre. N’étant pas doté d’une beauté sublime, j’ai encore plus mauvaise mine dans un tel état. Si ça se trouve, je vais finir par faire peur aux élèves que je croiserai dans les couloirs.

Sirius et James sont un peu plus loin dans la pièce en train de faire je ne sais quoi. Il se fait tard : je serais tenté par l’idée d’aller me coucher pour mettre fin à cette partie qui ne vient pas à bout de se terminer, espérant qu’après ces quelques semaines la fatigue finira enfin par me gagner. Mais elle ne vient simplement pas.

Je finis par effectuer un mouvement tout à fait idiot qui me rend automatiquement échec et math, laissant ainsi gagner mon ami qui pousse une exclamation de joie, apparemment ravis d’avoir gagner une autre partie, comme s’il ne s’y attendait pas. Je lui souris en le félicitant, puis me lève et vais m’écraser dans un fauteuil près du feu, ramenant mes genoux à moi, les entourant de mon bras. Je suis obnubilé par la danse qu’effectue les flammes orangées devant moi. Je suis rendu un peu loin, maintenant, et j’en ai bien conscience.

La pleine lune, dans deux semaines. Je ne cesse d’y repenser. Je compte les semaines, les jours, les heures. C’est un peu normal je crois, personne, dans ma situation, n’attendrait cet événement avec impatience, il me semble. Je me trouve tout de même stupide, par moment. Craindre la pleine lune est quelque chose d’un peu idiot, selon moi.

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  James Potter le Mar 14 Aoû - 17:45

Le festin, bien que délicieux, est plutôt décevant cette année. Dumbledore ne fait aucune remarque sur Vous-Savez-Qui, ni sur les Mangemorts. Il ne fait qu'énumerer les règles de conduites qui sont en vigueur et bla bla bla. Est-ce réellement utile de dire que je n'écoute même pas sa rengaine?

Puis, maigre consolation, Snivellus passe près de moi. Pendant un instant, je suis tenté de mettre de mon savoureux nectar dans son verre, mais je me ravise en voyant le regard que me lance Evans, assise un peu plus loin. Comment fait-elle pour deviner que j'ai envie d'embêter Snape?

Je baisse mes yeux, histoire de lui faire comprendre que j'ai remarqué qu'elle me fixe depuis près de cinq minutes. Je sais qu'au fond, elle meurt d'amour pour moi. [( L )].

Après le repas, les maraudeurs et moi nous dirigeons vers la salle commune où l'on fait la fête comme je ne l'ai pas fait depuis longtemps. C'est tellement agréable de se retrouver après le long été. Je passe d'ailleurs une remarque à chaque Gryffindor de première année pour lui expliquer que les Hufflepuff sont machiavélique et que l'on ne doit pas s'en approcher.

Chaque fois, mon Sirius pouffe de rire et hoche la tête pour confirmer ce que je dis. Décidément, même si l'on est deux, on a le même esprit tordu. Une fois les festivités terminées et la majorité des élèves au lit, le jeu se calme. Womrtail est encore en train de battre Moony au échecs. Je n'ai pas compris comment il fait pour endurer les défaites cuisantes que lui fait subir ce pauvre Peter.

Padfoot et moi discutons de choses et d'autres, tels le Quidditch et les filles. Je sort mon éternel discours à propos de Lily, mais je crois qu'il ne me croit plus vraiment. Lui par contre reste un livre fermé pour ce qui est des filles qui le font craquer. Serait-il possible que...?

Enfin, bref. Je devrais arrêter de m'imaginer des trucs à propos de Siri. Je sais pertinament qu'il n'y aura jamais rien entre nous deux. J'ai presque envie d'aller en discuter avec Remus. Il a toujours des phrases toutes-faites qui m'aident dans ces cas là. Remus le sage...

«Alors, Sirius, avec qui tu veux aller à la fête de l'Halloween? Tu n'as pas répondu, dans le Hogwarts Express.»
avatar
James Potter

Nombre de messages : 2671
Date d'inscription : 28/07/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  Sirius Black le Jeu 16 Aoû - 19:12

Le festin avait été, comme d’habitude, succulent. Moi, en gouffre sans fond que je suis, j’ai englouti deux fois de chaque plat. C’est à se demander comment je fais pour ne pas être aussi gros que Peter. J’ai toujours mis ça sur le dos du Quidditch. J’ai quand même été plutôt déçu par le discours de Dumbledor, il n’a pas cité une seule fois Voldemort et ses mangemorts alors que tout le monde sait bien que plus ça va, plus il devient une importante menace. Les slytherins, eux, m’ont semblés plutôt soulagés de ce fait. Maudits soient-ils, je les hais. Le comble dans tout ça, c’est que James n’a même pas été foutu de verser le contenu du flacon dans le verre de Snivellus. Et tout ça à cause de qui ? Evans, évidemment. Plus ça va, plus je me dis que cette fille-là gâche ma vie.

Vous l’aurez deviné, je me suis rendu d’humeur assez maussade dans la salle commune. Moi qui croyais fêter notre rentrée avec une belle petite farce pour Servilo… Évidemment, je n’arrive pas à rester de mauvaise humeur très longtemps. Moony, Prongs et Wormtail réussissent rapidement réussi à me redonner le sourire avec leurs conneries et leurs conversations débiles. Je les adore. Le plus drôle, c’est James qui sort une phrase débile sur les Hufflepuffs sataniques à tous les Gryffindors qu’on croise. Je ne peux pas m’empêcher de pouffer de rire à chaque fois, surtout devant la tête de Peter, qui semble se demander si on rigole ou pas.

Finalement il commence à se faire tard et la majorité des élèves va se coucher. La salle commune et un peu plus silencieuse et je m’assois, reconnaissant au silence (Il faut dire que je commence à fatiguer un peu) dans un fauteuil confortable un peu plus loin de Remus et Peter, qui jouent aux échecs. Jamesie me rejoint rapidement et on discute de choses et d’autres. Pour la plupart des trucs totalement inutile. Il me parle de Lily et je ne peux pas m’empêcher d’avoir un petit pincement au cœur à sa mention. Puis, il me sort la phrase qui tue.


«Alors, Sirius, avec qui tu veux aller à la fête de l'Halloween? Tu n'as pas répondu, dans le Hogwarts Express.»

Pourquoi la phrase qui tue ? Parce que je ne sais pas mentir à James et qu’il y a bien une chose que je ne lui ai pas dis cette année… Et je ne compte pas le faire de sitôt. J’essais de me forger une expression neutre, à l’aise et décontractée mais j’ai du mal. Il n’y a que devant James, Peter ou Remus que je perds mes moyens comme ça. Habituellement, je suis un As pour le faire semblant mais pas avec mon frère de cœur…


-Je… Je ne sais pas encore.

Je hausse les épaules dans une vaine tentative pour avoir l’air naturel. Au fond, je sais que Prongs lui aussi sait que je sais qu’il sait que je mens. Wow.. Quelle phrase ! Bref, je mords, presque imperceptiblement, ma lèvre inférieure, un brin inquiet et espérant secrètement que James ne pose pas de questions.

_________________

avatar
Sirius Black
Le Tombeur

Nombre de messages : 402
Age : 24
Date d'inscription : 20/07/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  Remus Lupin le Jeu 16 Aoû - 19:41

Bon, décidemment, il faudra que l’on m’explique pourquoi James s’acharne à poser cette fichue question à notre pauvre Sirius. Pourrait-on avoir l’amabilité de m’expliquer pourquoi cette fête est si importante, et ce, pour la majorité des élèves de cette école? Halloween, ce n’est pas une fête bien importante, il me semble. Je préfère de loin Noël, moi. La fête de l’horreur, c’est un peu débile, je trouve. D’accord, se déguiser peut se révéler amusant, et manger des friandises aussi… Et moi qui adore le chocolat… Bon, je l’admets, cette fête n’est peut-être pas si terrible. En fait, c’est l’idée de cette soirée, qui m’embête. Celle qu’il faut absolument être accompagné de quelqu’un. C’est un peu déprimant pour certaines personnes – je l’admets, j’en fais partie – de voir tout le monde autour de soit avec une cavalière alors que l’on est seul. Enfin, je n’en ai rien à faire, après tout. En toute honnêteté, je n’ai pratiquement aucune envie de me pointer là avec une fille au bras. J’y suis allé seul chaque année, je survivrai bien cette année aussi.

« Je… Je ne sais pas. »

Un instant. Est-ce que j’ai bien compris? Sirius ignore avec qui se présenter à la fête d’Halloween? C’est une blague? Bon, d’accord, il est vrai que c’est dans plus d’un mois, mais c’est tout juste s’il n’y pense pas un an à l’avance, d’habitude. Et le pire dans tout cela, c’est qu’il sait très bien qu’aucune fille ne refuserait son invitation. Il n’y a qu’à le regarder, c’est évident.

Ça m’embête. J’ai l’impression d’être jaloux mais j’ignore de quoi. Les filles sont loin d’être l’une de mes préoccupations, je ne peux donc pas être jaloux du succès de mon ami auprès d’elle, car, au contraire, je n’aimerais pas particulièrement me retrouver dans sa situation. Enfin. Je sens un léger malaise envahir la pièce, et j’ai la certitude que ce même malaise est dégagé par Sirius. (L’instinct animal, peut-être.) Autant briser cette ambiance qui commence à m’être d’ailleurs très lourde.

« Merlin, James, veux-tu bien me dire en quoi cette soirée peut-être si importante? Ce n’est qu’une stupide soirée-dansante, et puis je te rappelle que c’est dans plus d’un mois. »

Et puis c’est vrai quoi, les choses ont le temps de changer, d’ici là. Si ça se trouve, il abandonnera l’idée d’y aller avec Lily et y ira avec la première fille qui veut de sa compagnie – ce qui ne devrait pas être trop dur à trouver, dans son cas.

« Personnellement, je ne sais même pas si j’irai, cette année. »

Je suis bien franc en disant cela. J’ai plus ou moins envie de regarder James danser avec Lily (si toutefois celle-ci accepte d’y aller avec lui) ainsi que Sirius être accompagné de je-ne-sais-qui. Il est évident que ce ne serait pas sympa de ma part de ne pas y aller si Peter n’a pas de cavalière mais, si ça se trouve, il a sans doute plus de chance d’en trouver une que moi, pour la simple et bonne raison qu’il a de la volonté, lui. Moi, je n’ai aucune envie de courir après les filles pour essayer de trouver quelqu’un qui aura la gentillesse de m’accompagner. Je préférerais sans doute passer la soirée ici à lire ou à travailler, je crois.

Un nouveau silence s’installe dans la pièce. Je me serais plutôt attendu à entendre mes amis me poser des tonnes de questions sur le pourquoi je n’irai sans doute pas fêter Halloween avec eux. À la place, au bout de quelques instants de silence, je vois James s’approcher de moi. J’ai presque l’impression qu’il a l’air timide. Je dois sans doute être fatigué

« Dis Moony, je peux te dire un mot? »

Le ton de sa voix s'est fait beaucoup moins fort. C’est la deuxième fois qu’il veut m’amener à l’écart, et vu l’expression que l’on lit sur son visage, je me doute que ce doit être important. Je jette un bref coup d’œil à Sirius, haussant les épaules en guise de réponse à son regard interrogateur et, l’air perplexe, je me lève, suivant James qui nous amène à l’écart en dehors de la pièce. Je me contente de lever un sourcil, le questionnant du regard.

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  James Potter le Jeu 16 Aoû - 20:14

« Merlin, James, veux-tu bien me dire en quoi cette soirée peut-être si importante? Ce n’est qu’une stupide soirée-dansante, et puis je te rappelle que c’est dans plus d’un mois. »

C'est fou, il ne comprends vraiment rien, lui! Oui, la soirée est importante. Oui, c'est dans un moment, mais si je veux y aller avec Sirius, je dois me renseigner!

D'ailleurs, sa façon d'éluder la question me donne presque envie de lui avouer mes...sensations envers lui. Pourtant, je ne peux me résoudre à le faire. Après tout, c'est mon meilleur ami et je ne veux pas gâcher notre relation à cause de ce foutu désir.

Comment fait-il pour ne pas le remarquer, bon sang? Même Remus l'a vu! Enfin, il n'est pas le genre de personne qui voit ces choses du premier coup d'oeil, donc ce devrait être évident, non?

Merde, j'arrive même pas à te comprendre, Prongs.
Je fais quoi alors?
Parle en à quelqu'un.
À qui?
Lupin.

Au fond, ce n'est pas une mauvaise idée du tout. Remus a toujours eu peur que l'on découvre son petit problème de poils; il n'ira pas raconter mon problème de coeur à tout le monde.

Je prends une profonde inspiration. Il suffit de lui demander de lui parler en tête à tête. J'ouvre la bouche, mais rien ne sort. J'ai trop peur. Un peu comme quand on veut sauter à l'eau. Ça semble facile, mais si on sait que l'eau est froide, on a la frousse. Je déglutis, prends une seconde inspiration et me lance.

« Dis Moony, je peux te dire un mot? »

Voyant qu'il m'interroge du regard au lieu de se lever et de venir me rejoindre dans mon dortoir, je le maudis intérieuement. Cesse de faire le malin et suis moi! Pas la peine de dire que je n'ose pas lui dire en pleine face.

«Moony, s'il te plaît.» je répète légèrement plus fort en accentuant la dernière syllabe.

Hésitant, il se lève en me jetant un nouveau regard suspect. Pourquoi ne pourrait-il pas simplement me dire «Oui, j'arrive Prongs chéri, un instant.»? Je commence à regretter de l'avoir inviter dans le dortoir avec moi.

En franchissement la porte, je lance un sort sur la porte afin d'empêcher le monde entier d'entendre notre conversation. Je ne tiens pas particulièrement à ce que tout le monde sache que j'éprouve des sentiments pour Sirius. Je m'assied sur mon lit et plonge mon regard dans le sien.

«Tu sais, dans le train tout à l'heure...tu as dis que tu ne me jugerais jamais.»

En fait, c'est faux. Il a seulement dit que je pouvais lui dire si j'avais le béguin pour Black. Au fond, je m'en fiche; il va probablement me croire et me laisser parler. J'espère.

En attendant une réponse, je me pince subtilement les jambes afin de ne pas paraître trop stressé. (J'ai remarqué que Moony observe mes lèvres lorsque je lui parle. Il a sûrement deviné que je me les mords chaque fois que je suis nerveux).

[Omg. Je sais tellement pas quoi dire, je veux pas finir avec une parenthèse.]
avatar
James Potter

Nombre de messages : 2671
Date d'inscription : 28/07/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  Remus Lupin le Jeu 16 Aoû - 20:37

Bon. Il m’amène dans le dortoir et lance un sort d’insonorisation à la porte. Merlin, si je ne le connaissais pas aussi bien, je crois que j’aurais presque peur. Mais je dois avouer que je commence à m’inquiéter. Ce n’est pas dans ses habitudes d’être sérieux. Du moins, ça ne lui arrive pas souvent, et je ne l’ai jamais vu avec une tronche pareille. Je ne suis qu’à moitié étonné qu’il ait subitement de m’avouer un truc – car je suis certain que c’est la raison du pourquoi il m’a amené à l’écart. Dans un sens, je me demande pourquoi il ne va pas plutôt voir Sirius, mais au fond de moi, j’en sais déjà la réponse.

« Tu sais, dans le train tout à l’heure… tu as dit que tu ne me jugerais jamais. »

En fait, ce n’est pas exactement ce que j’ai dis, mais je ne prends même pas la peine de lui faire remarquer, car c’est vrai que ce n’est pas moi qui le jugerai, peut importe ce dont il a l’intention de parler. Je lui dois au moins ça, lui, ainsi que Sirius et Peter, ne m’ont pas jugé lorsqu’ils ont apprit que j’étais un loup-garou. Et je ne perdrai certainement pas l’un de mes rares amis pour une raison banale.

Je reste debout, planté, les bras croisés, et le fixe intensément, de plus en plus curieux et légèrement inquiet. (C’est tout de même flippant, un James sérieux.)

« Bien sûr, James. »

Je fronce légèrement les sourcils, attendant qu’il m’en dise davantage. J’espère juste qu’il ne se défilera pas et qu’il ne décidera pas de ne finalement plus me faire ses aveux. Sinon, jours et nuits je me demanderai ce qu’il a voulu me dire. Donc, s’il ne me dit pas tout, je me promets de le harceler jusque dans son sommeil.

Dans un sens, j’ai l’impression de déjà savoir ce qu’il compte me dire. De savoir quelque chose que je ne veux pas vraiment savoir. Et cette sensation m’est peu agréable, pour être honnête. Mais je suis tout de même flatté qu’il prenne la peine de m’en parler, plutôt que de me garder en-dehors de ces cachotteries. Il faut dire que je suis quelqu’un de confiance et que, quoi qu’il me dise, je ne le dirai à personne, pas même…

« C’est à propos de Sirius, pas vrai? »

J’ai l’impression d’avoir touché une corde sensible. Ou d’avoir vu juste, si vous préférez. Il faut dire que Prongs est tout simplement nul pour me cacher quelque chose. Parfois je me demande si je n’aurais pas un sixième sens, ou un truc du genre. Apprendre la Légilimencie ne me serait presque pas utile, je crois. Je devrais presque penser à devenir un psychologue.

Je m’étire le bras afin d’attraper une chaise tout près [car, supposons qu’il y en a une], et la place juste devant mon ami, pour finalement m’y asseoir. Dans ce genre de moments, j’ai l’impression qu’il est préférable de se retrouver assis plutôt que debout.

J’ai la certitude d’avoir deviné mais je n’ose ajouter quoi que ce soit d’autre. Ce ne doit déjà pas être facile pour lui se retrouver dans une telle situation – et cela paraît – autant ne pas faire en sorte de le rendre plus mal à l’aise qu’il ne l’est déjà.

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  James Potter le Ven 17 Aoû - 9:13

« Bien sûr, James. »

Pour la première fois de la soirée, je réalise la chance que j'ai d'être ami avec un type comme lui. Il est la personne dont j'ai besoin pour me remmettre les pieds sur terre, la personne qui m'aide à voir plus clair. Je l'adore mon loup-loup.

« C’est à propos de Sirius, pas vrai? »

Sa perspicacité, par contre, je la hais.. Sur ce point, je préfère de loin mon Peter qui ne comprend jamais rien à rien, parce qu'il faut dire que je n'ai pas toujours envie de raconter tous mes secrets à Lupin.

Je me mords la langue pour ne rien dire de précipité. Je dois prendre mon temps, choisir mes mots, ne pas sauter aux conclusions trop vite. Merde, pourtant je suis doué en oration habituellement.

«...m'ouais. Mais je ne suis pas le seul à cacher quelque chose à propos de Sirius, hein?»

Je l'avoue, c'est digne d'un Slytherin comme réplique: vil et sans appel. J'imagine que ce n'est pas pour rien que le Choixpeau a passé à deux doigts de m'envoyer chez les Serpents. J'ai un mauvais fond et j'en suis conscient. [Rolling Eyes]

En fait, si j'ai dit cela, c'est que je l'ai surpris à jalouser les petites copines de Black à plusieurs reprises. Au début, je me suis dit que ce devait être simplement parce qu'il ne les aimait pas, mais j'ai rapidement compris. Même en l'ayant vu amoureux très rarement, je sais à quoi ressemblent ses yeux lorsqu'il bave intérieurement sur quelqu'un.

Bon, Prongs, resaisis toi. Tu es ici pour avouer tes désirs envers Sirius, pas pour lui tirer les vers du nez à propos de ses sentiments. Mes désirs? Ah oui. Je devais parler de ça, aussi...

«Enfin, je voulais te demander conseils.»

Bien que simple en apparence, cette phrase m'a coûté deux déglutions et des mains incroyablement moites. D'ailleurs, je me demande pourquoi je demande conseil à Remus. Il n'a rien à m'apprendre sur les relations amoureuses, à ce que je sache. Je dois simplement lui dire ce que je ressens pour me soulager un peu de ce fardeau.

Si je n'avais pas déjà commencé à lui raconter, je crois que je m'achèterais un journal intime.
avatar
James Potter

Nombre de messages : 2671
Date d'inscription : 28/07/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  Remus Lupin le Ven 17 Aoû - 9:42

Des heures semblent s’écouler il me semble. Je vois bien que James cherche ses mots, c’est plus qu’évident. Je suis certain de déjà savoir ce qu’il s’apprête à me dire, mais je préfère l’écouter jusqu’au bout, question d’être sûr. On ne sait jamais, je pourrais bien me tromper, après tout. Je n’ai pas l’habitude de me faire de fausses idées mais, que voulez-vous, nous ne sommes pas tous parfaits. L’erreur est humaine, paraît-il.

« ...m'ouais. Mais je ne suis pas le seul à cacher quelque chose à propos de Sirius, hein? »

Et vlan! Je sens ma gorge – mon ventre et mon cœur, aussi – se contracter rapidement. J’essaie de rester impassible, du mieux que je peux, mais c’est plutôt difficile. Au fond, je ne devrais pas être aussi paniqué, je ne vois pas du tout de quoi il parle.

Bon, d’accord, je sais exactement de quoi il veut parler, mais je crois que je vais plutôt faire comme si ce n’était pas le cas. Seulement, là, y’a un malaise, et je ne me sens pas vraiment bien. C’est que je n’ai jamais vraiment ouvert les yeux face à ça. Comme s’il y avait quelque chose en moi que je refusais de voir depuis des lustres. Et James ne fait qu’empirer à ma situation et à mon trouble.

Il sait quelque chose. C’est moi qui est censé être perspicace, pas lui. Oui, bon, ce n’est pas que je doute de James, mais je m’inquiète un peu. Il pourrait bien s’échapper et dire ce qu’il sait – si, toutefois, il sait vraiment quelque chose – à n’importe qui.

Je vais devoir l’égorger durant son sommeil.

Ce serait une solution, bien que je préfère ne pas en faire usage. Ce serait plutôt fâcheux.

« Enfin, je voulais te demander conseils. »

Sa voix me ramène à la réalité. Me demander conseils? Il rigole là? Depuis le temps qu’on se connaît il devrait savoir que je ne connais rien, mais vraiment rien en relations amoureuses. (Je suis la représentation parfaite de l’éternel célibataire, vous voyez.) Mais bon, il est vrai que je lui serai plus utile que Peter.

Je déglutis, chassant mes vagues inquiétudes, avant de lui répondre d’une voix qui se veut neutre :

« ‘Faudrait d’abord que tu sois un peu plus précis si tu veux que je t’aide. »

Je sais déjà tout, mais je veux l’entendre de sa bouche afin d’en être bel et bien certain. Et puis bon, il veut des conseils, mais des conseils pour quoi? Très franchement, je crois que j’aurais préféré qu’il demande conseils à un autre – bien que cela me fasse plaisir qu’il se tourne vers moi – parce que je ne sais pas du tout quoi lui dire et quoi lui conseiller. Je n’ai pas lu beaucoup sur le sujet, disons…

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  James Potter le Ven 17 Aoû - 10:04

La surprise qui s'affiche dans le visage de Lupin quand je lui demande conseils m'étonne un peu. Après tout, pourquoi est-ce si étrange que je vienne lui parler à lui? Je ne peux pas en parler à Sirius, puisqu'il est le principal intéressé. Je ne peux pas en parler avec Peter, il est trop bête et il s'échapperait probablement. Et je ne crois pas que d'en faire part à Lily serait très brillant non plus. conclusion: il ne reste plus que lui. En plus, je sais au moins que lui sait tenir un secret: seuls les maraudeurs savent à propos de son petit problème de poil.

« ‘Faudrait d’abord que tu sois un peu plus précis si tu veux que je t’aide. »

Uh. Il veux vraiment me mettre mal à l'aise, celui-là! Être plus précis? Veut-il que je lui raconte que je rêve à Sirius presque toutes les nuits depuis qu'il a embrassé sa petite copine dans la tour d'astronomie? Veut-il que je lui dise à quel point je dois me retenir pour ne pas lui sauter dessus chaque fois que nous sommes seuls depuis que je l'ai vu en sortant de la douche? Le faut-il vraiment?

«Lupin, je te hais.»

Je reste en silence un court moment, réalisant que de toute façon, il sait déjà tout. Exprimer mon désir verbalement m'aidera peut-être à me faire à cette idée. Je respire bruyamment pour évacuer mon stress.

«Sirius m'attire. Physiquement, en fait!» Je me dépêche d'ajouter la dernière partie. Je tiens à ce que cela reste clair. Je n'aime pas Sirius.

«Il est tellement...beau.»

Nouvelle pause. Est-ce que j'ai vraiment dit ça? Ai-je eu l'audace de raconter ça à Remus? Le mec qui n'a jamais vraiment eu de petite copine? La personne qui éprouve le moins de désirs sexuel au monde?

«Oh mon dieu. J'arrive pas à croire que j'aie dit ça.»
avatar
James Potter

Nombre de messages : 2671
Date d'inscription : 28/07/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  Remus Lupin le Ven 17 Aoû - 10:35

C’est tout de même assez comique de voir James aussi… nerveux. Mais je ne devrais pas trouver cela drôle, je sais bien que c’est vachement dur révéler quelque chose que l’on gardait pour soit à quelqu’un. Je l’admire, en un sens. C’est plutôt courageux ce qu’il fait là. Pour être honnête, j’ignore si j’en serais capable. S’il y a quelqu’un qui est trop effrayé pour avouer ce qu’il garde pour lui depuis des lustres, c’est bien moi.

« Lupin, je te hais. »

Merci, moi aussi, je me hais. Je me hais de ne pas savoir être plus subtile et d’avoir laissé une chance à James de savoir quelque chose qu’il ne devait pas savoir. Moi qui croyait être toujours impassible et insondable. J’ai horreur que l’on devine ce que je pense. Je ne veux simplement pas que l’on sache ce que je pense et ce que je ressens. Si j’ai envie que les autres le sache, je leur dirai, mais je n’aime pas qu’ils le devinent.

« Sirius m'attire. Physiquement, en fait! »

L’état dans lequel je suis est tout simplement indescriptible. Un mélange de trop de choses en même temps. Il faut dire que, avant qu’il ne mentionne que ce n’est que physique, j’ai vraiment eu peur. Et, bien que je me doutais qu’il allait me dire cela, ça me fait tout de même bizarre de l’entendre. Jamais je n’aurais imaginé James… enfin. La simple image de mes deux meilleurs amis ensembles me vire à l’envers. (Et je refuse de croire que c’est pour autre chose que du dégoût. Cette image ne me rend pas jaloux du tout.)

« Il est tellement...beau. »

Tu ris de moi? Il est beaucoup plus que ça.

Tais-toi, petite voix. Jamais je ne penserais de telles choses mon plein gré. James, peut-être, mais pas moi. Sirius n’apprécierait sans doute pas que je pense de telles choses à propos de lui. Enfin, moi, je n’apprécie pas d’avoir ce genre de pensés du tout.

« Oh mon dieu. J'arrive pas à croire que j'aie dit ça. »

Je feins un sourire presque amusé, mais en vain. Je suis un peu trop troublé pour avoir la tête à rire ou à trouver cette situation amusante. Parce que ce n’est pas du tout amusant, je trouve. Je me pose beaucoup trop de questions, et j’essaie de les chasser rapidement de mon esprit. Parce que je refuse de croire ce que je ne veux pas croire.

« Et, depuis combien de temps tu…? »

Merlin. Je ne suis même pas fichu de finir ma phrase. Cette situation a des effets néfastes sur moi, apparemment. Et je n’aime pas cela du tout. J’ai horreur de perdre mon calme quotidien. Ce n’est pas dans mes habitudes d’être troublé ainsi.

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  James Potter le Ven 17 Aoû - 10:54

Plus je parles, plus Lupin devient blême. Je sais très bien qu'il a autant de difficulté que moi à parler. Je ne sais pas vraiment si c'est à cause de ce que je lui dis ou parce que je lui ai dit que je sais pour lui aussi. Probablement un mélange des deux.

Mon loup-loup me fais un vague sourire forcé, mais je dois dire que ça me rassure un peu. Au moins, il ne s'est pas enfui pour aller vomir à la simple idée de m'imaginer avec Sirius. En fait, je ne réussis pas à m'imaginer avec Sirius non plus. C'est vraiment trop étrange, trop irréaliste. Deux hommes ne doivent pas s'aimer.

« Et, depuis combien de temps tu…? »

Cette fois, c'est moi qui souris; Remus n'est même pas foutu de finir sa phrase tellement il a honte pour moi. Je me sens ridicule. En réalité, je me sais ridicule. Il n'y a rien de normal dans cette attirance et Remus le sait tout aussi bien que moi. Le connaissant comme je le connais, il s'est aussi interrogé sur la question autant que moi, sinon plus.

«L'année dernière, quand j'ai eu une retenue pour être arrivé en retard en cours. Par votre faute.»

En y repensant, cette situation a dû se produire une bonne demi-douzaines de fois, mais je ne sais pas quoi dire de plus. Je me rappelle parfaitement bien la scène. Je ferme les yeux pour mieux visualiser Sirius en train d'embrasser sa petite copine dans la tour d'astronomie, avec ses lèvres si fines, ses mains si douces...Prongs, tu n'y a même pas touché, à ses mains!

Je devrais me pendre. Non. Je devrais effacer la mémoire de Lupin. Oui, exactement. Jamais je n'aurais dû lui parler de mon attirance pour Black. Il me prend pour une bête de foire, j'en suis sûr. Putain, James, t'es débile: il aime Padfoot lui aussi.

«Je suis une abomination, hein? Un arriéré. Un idiot. Allez, dis-le.»

J'en ai les larmes aux yeux. Merde, je ne pleures pas, d'habitude. Foutu désir, foutu Black! La larme qui nais sur le coin de mon oeil grossit puis coule sur moi joue. Je suis pris de sanglots, je respire fort. Tout en buvant la larme qui est maintenant sur le coin de mes lèvres, je me couche sur mon lit, fixant le plafond.

J'ai envie de pleurer, envie de mourir. Je suis un putain d'homo.
avatar
James Potter

Nombre de messages : 2671
Date d'inscription : 28/07/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  Remus Lupin le Ven 17 Aoû - 11:47

Je me sens mal, horriblement mal. Et ce pour des tonnes de raisons. Tout d’abord, je me sens mal de n’avoir jamais rien dis à James – et ce, sur quoi que ce soit – tandis que lui a eu le courage de venir me dire cela en face. Je me sens mal de ne pas savoir être honnête envers moi-même comme lui le fait si bien. Je me sens mal car j’ai l’impression de ressentir son mal à lui aussi. Je me sens mal parce que j’aimerais lui dire que je l’admire et que j’en suis incapable. Je me sens mal parce que je sais, qu’au fond, je ne suis qu’un trouillard.

Je n’ai jamais vu James ainsi et je croyais que je n’aurais jamais à le voir dans un tel état. Ça me rend mal à l’aise, mais triste, surtout. Je n’aime pas voir mes amis malheureux. Leur bonheur m’importe plus que quoi que ce soit d’autre. Même le mien.

Je replis mes jambes contre mon ventre sur la chaise, entourant mes tibias de mes bras. Je détourne la tête, fixant le vide. Ou fixant le sol, un peu plus loin, plutôt.

« Alors j’en suis un aussi. »

Je voudrais pouvoir dire que je le comprends, mais je mentirais, en quelque sorte. Nos situations sont assez différentes l’une de l’autre. Je me suis toujours mentis et ne me suis jamais posé de questions. J’ai toujours fait comme si de rien n’était. J’ai toujours fermé les yeux devant les choses qui m’effrayait : je suis un lâche, tout simplement. Et j’ai honte.

Je voudrais lui dire quelque chose, mais j’ignore complètement quoi. Je doute fort que je puisse dire quelque chose qui puisse lui redonner la bonne humeur dont il était empli tout à l’heure. Je me débrouille bien, d’habitude, je trouve toujours quelque chose à dire. Mais maintenant, c’est différent.

Je repense à Sirius. Et à Peter. Ils sont de l’autre côté, pas bien loin d’où nous sommes. Ils doivent se demander ce que nous faisons ici depuis quelques minutes déjà. Et je crois que jamais ils ne pourraient deviner ce qui se passe en ce moment, parce que, pour être honnête, jamais je n’aurais imaginé cette tournure des évènements. C’est plutôt inattendu.

Plus je réfléchis, et moins je ne trouve quoi lui dire. Même s’il a dit que son attirance n’était que physique, en un sens, je lui souhaite seulement d’avoir ce qu’il souhaite. Je dois admettre que je suis un peu confus, je me demande ce qu’il fait avec Lily dans tout ça, mais on s’en fiche un peu, pour l’instant. Je me dis que si c’est Sirius dont il a envie, je serais heureux pour lui qu’il ait ce qu’il veut.

Et toi dans tout ça, Moony, tu t’oublies?

Bien sûr que non, je ne m’oublie pas. Mais là n’est pas la question. Là, c’est de James dont il est question. Pas de moi et de mon indécision. Moi, je ne sais pas ce que je veux. Tant pis pour moi, non?

J’inspire profondément, ouvre à peine la bouche, mais me ravise aussitôt, pour la simple et bonne raison que je n’ai toujours trouvé quoi lui dire. Si je réfléchis, rien ne me vient à l’esprit. Si j’essaie d’y aller spontanément, rien ne vient non plus.

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  James Potter le Ven 17 Aoû - 12:30

J'suis débile. Sincèrement. Je n'arrive pas à croire que je suis en train de pleurer. Je pleure et je ne veux pas arrêter. J'ai honte, j'ai peur, je suis en colère, je suis triste. Je ne peux pas concevoir une plus grande détresse. Je suis un égocentrique fini, un égoïste de la pire espèce qui pleure sur son sort alors que son meilleur ami est dans la même situation et ne verse pas une seule foutue larme. Pas une seule.

« Alors j’en suis un aussi. »

Le ton de Remus me fait froid dans le dos. Il semble si détaché que j'en susi effrayé. Comment peut-il vivre si bien avec une telle atrocité dans l'âme? Même si je n'ose pas l'avouer (et je n'oserai jamais le faire), je l'admire. J'admire son calme et son sang-froid. J'admire aussi sa façon de toujours remettre ses devoirs à temps...

«Lupin... Toi, c'est depuis quand?»

Quand on l'écrit, c'est une très belle phrase. Par contre, une fois entrecoupée de sanglots et de reniflements, elle perd tout son charme.

Toujours en fixant le plafond, je maudis intérieurement le Seigneur. Pourquoi moi et pas un de ces damnés Slytherins? Ou un de ces cannibales de Hufflepuffs? Mais non, ce doit être moi, un pauvre Gryffindor!

Avoir cette réflexion me redonne un peu le moral. Et si Dieu m'envoyait un éclair sur la figure pour me punir d'avoir ainsi douté de sa grandeur? Ma foi, James, lance toi dans une carrière en humour, tu feras fureur! Non mais, arrêtes de plaisanter et explique toi avec Remus, petit futé!

Techniquement parlant, mon loup-loup n'a pas encore répondu à ma question. J'hésite pendant une seconde, ne sachant pas si je dois insister ou non. Après tout, ce n'est pas parce que moi j'ai envie d'en parler que lui en ressens aussi le besoin.

«Dis-moi, franchement. On a aucune chance, hein?»

Je connais pertinament la réponse. Je sais que Sirius est un hétéro pur et dur pour qui les mecs ne sont rien. Seulement, j'aimerais l'entendre de Remus, savoir que je ne suis pas le seul à le penser. J'aimerais enfin pouvoir faire une croix sur ce fantasme débile.

Peu à peu, mes larmes sèchent sur mon visage. Mon corps cesse de frétiller comme une anguille; je me sens mieux. Je me relève difficilement, accotant mon dos contre ma tête de lit. Imitant mon ami, je garde mes jambes le plus près possible de mon corps tout en les entourant de mes bras. Je murmure en léger remerciement pour son écoute; c'est bien le mot, puisqu'il ne répond pas vraiment à mes questions.
avatar
James Potter

Nombre de messages : 2671
Date d'inscription : 28/07/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 16 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  Remus Lupin le Ven 17 Aoû - 13:18

Pendant une fraction de seconde, j’ai presque oublié la présence de James à côté de moi. Presque oublié la raison de ma présence ici. Pourtant, ce n’est pas dans mes habitudes d’être aussi lunatique. Mais bon, il faut dire que la situation elle-même n’est pas très… commune. Disons que ce n’est pas tous les jours que j’ai ce genre de discussion, surtout pas avec James.

« Lupin... Toi, c'est depuis quand? »

Ma gorge se resserre. Je sens une boule y apparaître et j’ai de la difficulté à avaler. Je voudrais répondre, mais je m’en sens incapable. Et il faut dire que j’en ignore totalement la réponse, aussi. Enfin, si on veut. Je ne me suis jamais posé de question, moi. J’ai toujours cru que ce que je ressentais était normal, parfaitement banal, quoi. Je n’ai jamais voulu y réfléchir, pas même y penser.

Pour moi, il ne se passait absolument rien. Si je préférais la présence de Sirius à celle de m’importe qui d'autre, c’était simplement parce que c’était un très bon ami. Si j’ai appris à reconnaître sa voix, son rire, son odeur, le rythme de ses pas, de sa respiration, ce n’était rien de plus que de l’amitié. J’ai toujours douté de moi-même, de cette sensation en moi, et je sais très bien que je n’aurais jamais dû.

« Dis-moi, franchement. On a aucune chance, hein? »

J’ai toujours sur la réponse à cette question au fond de moi, mais on dirait que le fait d’entendre James me la poser me fait réellement réaliser. Je me sens affreusement stupide, en ce moment. Sans doute plus que jamais.

C’est évident que l’on n’a aucune chance, et il le sait tout aussi bien que moi. Sirius n’a sans doute jamais pris la peine d’essayer de s’imaginer avec un garçon. Et puis, même s’il devait être… gai, de toute façon, je n’aurais pas plus de chance avec lui.

« Aucune, sans doute…, je dis d’une vois à peine audible. »

Un nouveau silence s’installe. James se rassoit sur son lit : il semble aller mieux. Ça me rassure un peu de le voir se ressaisir ainsi. N’empêche, je crois qu’il n’y a plus vraiment rien à redire. Pourtant, je sais qu’il y a encore des choses que je voudrais lui demander, mais pas maintenant. Pour l’instant, il vaudrait mieux en rester là, je crois. Et James semble avoir comprit lui aussi.

Après m’avoir soufflé un bref merci – j’ignore d’ailleurs pourquoi, je ne lui ai pas vraiment été utile – il se lève et se dirige lentement vers la porte. Personnellement, cela ne me dérange pas que la discussion soit si vite coupée. Même que, en un sens, je suis un peu soulagé que tout cela soit fini. J’ai de la facilité à écouter, mais pas à parler. Je devrais m’y habituer, un jour. J’aimerais pouvoir moi aussi tout dire à mes amis. Mais j’en suis tout simplement incapable, j’ai toujours l’impression que ce que je garde pour moi est stupide, ou sinon, comme dans ce cas présent, que c’est une chose qui ne devrait être révélée à personne tant c’est incensé.

Tandis qu’il pose la main sur la poignée et s’apprête à ouvrir la porte, je l’interpelle afin d’attirer son attention. Il s’immobilise, mais reste de dos à moi, la main toujours sur la poignée. Je soupire profondément, hésitant.

« Ça fait longtemps. Trop longtemps. »

_________________
avatar
Remus Lupin
Loup-Loup Tourmenté

Nombre de messages : 976
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Personnage
Maison: Gryffindor
Études: Cinquième année
Âge: 15 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiétude chaleureuse.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum